Malgré une fête d’avant-match réussie, l’Impact s’incline

L’Impact rate sa chance

© Laura Choquet/MatTv.ca

Par : Stefan Puchalski

La journée a commencé pourtant de bonne façon. L’Impact a organisé son premier tailgate d’avant-match aux abords du stade Saputo, et les festivités se sont mises en branle dès 14 h 30. Étaient sur place des camions de bouffe de rue qui offraient des tacos, de la poutine, des gaufres et des hamburgers, un kiosque servant de la bière, deux consoles de FIFA 19 et le DJ Ryan Playground pour assurer l’ambiance. Les partisans affluaient lentement mais surement, de sorte qu’à partir de 16 h, il y avait des files d’attente un peu partout et, à 16 h 30, c’était plein à craquer.

L’ambiance s’est transportée au stade. Les joueurs y ont fait leur entrée peu après 18 h sous les acclamations des partisans rangés du côté nord de l’enceinte. La foule s’est mise à faire du bruit parce qu’elle savait qu’en cas de victoire, l’Impact pouvait monter jusqu’à la cinquième place et faire un pas énorme vers les séries éliminatoires, séries auxquelles le club montréalais n’a pas participé depuis 2016.

La déception est grande. En l’espace de 15 minutes en première demie, le DC United a marqué trois fois, à la 18e minute, à la 23e minute et à la 32e minute, deux fois sur coup de pied arrêté, la véritable bête noire du 11 montréalais depuis le début de la saison, et une fois sur une échappée, but concédé bêtement par la défense du bleu-blanc-noir. Au grand désespoir de la foule, le match a été plié.
Les partisans ont gardé une lueur d’espoir, mais en vain. En début de deuxième demie, les joueurs de l’Impact sont revenus avec de meilleures intentions : ils ont bourdonné autour de la surface adverse, ils ont tiré 24 fois vers le but de DC, mais ne sont pas parvenus à marquer. Le rêve d’une participation aux séries s’est envolée dans le magnifique coucher de soleil derrière le stade Saputo.

Crédit photo : © Laura Choquet/MatTv.ca

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...