Mado’s got talent

Une cinquième édition éclatée

DSC_3191

©Angéline Gosselin/MatTv.ca

Par : Angéline Gosselin

Pour une cinquième année consécutive, Mado Lamotte, La Queen des drags queen de Montréal, présentait à nouveau le Mado’s got talent. Devant une foule incroyable, nous avons eu droit à un spectacle du type cabaret à la recherche de talents. Le ou les gagnant(s) de cette soirée avait l’occasion de gagner le Trophée Madeleine.

La Place des Festivals a pu accueillir Mado avec une entrée assez spectaculaire. À la hauteur de son image, traversant la foule de milliers de personnes, elle est arrivée accompagnée de ses pompiers perchés sur le camion de ceux-ci. Ne laissant aucun spectateur indifférent. Pendant ce temps,  des danseurs sur la scène principale divertissaient la foule sous les rythmes de la DJ Gigi et la participation de Mini-Gilles qui arrosait la foule au fusil à eau.

Débutant avec une présentation d’elle-même et de quelques blagues sur les anglophones, se disant d’elle-même être une bitch. Le spectacle a été interprété complètement en français.

Pour se faire plaisir pour sa 5e édition, l’extravagante Mado a choisi trois juges féminins : la reine française Marie-Antoinette suivie de notre diva québécoise Céline Dion en terminant avec la belle égyptienne Cléopâtre.

DSC_3404

Désirant faire un Méchant Party, la soirée s’est déroulée avec la Bande Artistique, Benoît et Mario nous offrant une danse sociale, Kitch et Zurlu un numéro burlesque hué par les juges. Par la suite, Barcode trio nous a offert un numéro impressionnant sur barre russe.

Une mi-temps à saveur country nous a permis de savourer Dolly Parton, Stef Carse, Shania Twain et sans oublier la vraie Édith Buttler. L’Acadienne est venue chanter la chanson très connue de tous Paquetville.

Place au magicien Vincent C qui a offert à Mado, un tout joli caniche en ballon fraîchement sorti de ses culottes. Avec un peu de dégoût, elle présente le prochain numéro des Celtic Grace, une troupe de danse irlandaise.

DSC_3765

La prestation gagnante de la soirée fut l’interprétation de la chanson YMCA gros hit disco, non par la voix mais par l’originalité. Le Trophée Madeleine fut remis par la mascotte Hello Ketty à Christopher The Puppeteer. Celui-ci a su épater la galerie en dirigeant tous les membres  de Village People en marionnettes étant lui-même l’une de celles-ci. Cette soirée s’est terminée par l’une de nos magnifiques voix du Québec, nul autre que Kim Richardson.

Ce fut une soirée tout en couleur avec chansons, danses, humour, cirque et sans oublier les costumes éclatés à paillettes. Ceux et celles qui, comme moi, n’avaient jamais baigné dans cet univers, ce fut un beau moment et une belle découverte de talents et de créativités. Laissez-vous tenter l’an prochain, s’il y a une 6e édition!

 

Crédit photo : Angéline Gosselin/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Écrit par

Photographe autonome à temps partiel depuis 2004 Retoucheuse pour Magenta Studio Chef de laboratoire et service à la clientèle Centre Japonais de la photo Centre Eaton de Mtl DEC Cégep de Matane en photographie 2001-2004

Vous pourriez aussi aimer...