Luc De Larochellière aux Francos

Amère America fête ses 30 ans

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Mylène Groleau

Mercredi, 19 juin.  Le soir s’est couché sur un Montréal fébrile d’accueillir sur sa scène Loto Québec, au Francofolies, le très attendu Luc De Larochellière qui venait nous replonger, 30 ans plus tôt, dans son Amère America,  son tout premier album devenu disque d’or.  Des chansons empreintes de son engagement social, de ses critiques sur le monde qui l’entoure à l’époque et qui, avec du recul n’a pas changé pour autant.  Une intemporalité autant dans ses sujets que sur l’artiste lui-même.  Son timbre de voix, ses gestuelles ainsi que son désir de rendre son auditoire satisfaite n’ont pas changés.

La foule s’est attroupée devant la scène pour répondre à l’invitation lancée par Luc De Larochellière et prise, un an plus tôt, au Lion d’Or sur l’excellente idée de reproduire le spectacle d’Amère America datant de 1989.  Le band d’autrefois a accepté de monter sur la scène avec l’auteur-compositeur-interprète pour nous faire vibrer sous cette époque.

Nous avons vu un Luc De Larochellière fier de nous faire revivre ses souvenirs par des histoires enveloppantes à chacune de ses interprétations.  Des récits empreints de repères où l’époque coïncidait avec l’environnement montréalais où évoluait l’artiste.  Passant par la politique, l’immigration, l’américanisation et les injustices sociales.

Un Amère America entremêlé des succès de Sauvez mon âme pour le plus grand plaisir de son auditoire qui chantent et dansent sur ses airs.  Un public conquis dès les premières notes de Les élections en passant par Chinatown Blues, La route est longue, Cash City, et tellement d’autres sans oublier Si fragile qui invite le public à se bercer sur la mélodie.

Outre son band d’autrefois, les frères Marc et François Pérusse se sont joint à lui pour un moment tout en musicalité.

Crédit photo : ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...