3

Louis-José Houde Préfère novembre

Hilarité à L’Olympia

1©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Marie-Hélène Amyot

C’est mercredi dernier à L’Olympia que Louis-José Houde faisait sa rentrée montréalaise, en présentant son plus récent spectacle, Préfère novembre. L’humoriste, maintenant quarantenaire, aborde plusieurs sujets expliquant les raisons pour lesquelles il affectionne particulièrement le mois des morts. Retour sur une soirée réussie, où le public, les médias et la communauté artistique se sont présentés en grand nombre.

3

« J’ai quarante ans ! », s’écria Louis-José en introduction. Déjà le ton, l’assurance et l’aplomb annonçaient aux gens présents, une soirée à ne pas oublier. Au cours de l’heure et demie que dura le spectacle, plusieurs thèmes furent abordés dont les habitudes de vie de l’époque, la mort et l’urgence de vivre, le futur, les rapports non consentants, les caractéristiques des femmes monoparentales et l’amour. D’ailleurs, concernant le délicat sujet des rapports non consentants, l’humoriste mentionne que la dénonciation ne devrait pas se faire dans la honte. Ce sont plutôt les rapports consentants regrettés qui devraient être honteux, ce qui provoqua l’hilarité générale et des applaudissements approbateurs. Plusieurs conseils furent également prodigués dont « pensez dans l’vide », qui prendra tout son sens pour ceux qui assisteront à une représentation.

4

L’humoriste partage sa vision de la vie, sa façon de l’aborder en racontant plusieurs anecdotes, parfois attendrissantes, parfois hilarantes, dans lesquelles on retrouve ses proches. Du mois de novembre, il apprécie plusieurs choses, mais il retient la deuxième fois qu’il a fait l’amour, par un beau ciel de novembre. Et c’est avec les mots « Prends bien soin des femmes », adressés à son père, que le spectacle se termina, sous un tonnerre d’applaudissements et une ovation debout.

2

Toujours muni de son débit rapide, de sa gestuelle comique et de ses mimiques loufoques, le public a pris plaisir à le retrouver. Après quinze ans de métier, on constate que son style fait toujours autant rire. Pour avoir la ride heureuse, comme il le dit, courez voir Préfère novembre. Les représentations à L’Olympia se poursuivent jusqu’en janvier. Votre rate vous en remerciera.

Crédit photo : Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...