Lisa Leblanc : une tournée décoiffante

Elle termine sa tournée en beauté au Québec

©Angeline Gosselin (photo 2017)

Par : Rosa-Lee Wilson

Après avoir présenté plus de 500 spectacles ici, aux États-Unis et en Europe, c’est accompagnée de ses 3 musiciens et d’une douzaine de lobsters accrochés à son micro que Lisa Leblanc revient au Québec, là où tout a commencé, pour terminer sa tournée. Partagée entre «l’envie de brailler et celle de rire», elle prenait d’assaut, hier, la scène du Club au square du Quartier Dix30.

«Vous êtes more than welcome de vous avancer pis de faire le party avec nous autres!»

Au son du Banjo, des guitares, de la batterie et même d’un triangle, la foule s’est rapidement mise à danser un step touch très rock à la demande de la chanteuse. Elle dédie d’abord sa chanson Kraft Dinner aux «lovers» présents dans la salle et la suivante, tout en humour, I Love You I Don’t Love You I Don’t Know, qu’elle dédie plutôt aux imbéciles!

©John Londono

C’est un spectacle énergique et généreux que le groupe nous a offert. Lisa n’a pas manqué de nous en mettre plein la vue avec son banjo, son instrument fétiche, qu’elle maîtrise de façon remarquable. Entre deux prestations décoiffantes, on la sentait émotive lors de ses interventions. Avant de lancer ses dernières pièces, Leblanc nous a informé que la fin de cette tournée marquerait une pause dans sa carrière. La chanteuse souhaite prendre une année sabbatique. Cet arrêt ne sera pas définitif; elle nous a confié vouloir s’arrêter un moment, mais qu’elle en profiterait aussi pour travailler sur de nouveaux projets… On peut donc s’attendre à revoir notre Acadienne sur scène bientôt, avec un nouvel album peut-être?

La chanteuse salue son public avec ces mots : « La musique c’est extraordinaire! Même si le monde est pretty fucked up en ce moment, c’est génial que vous soyez là. Merci de supporter la musique locale.»

Lisa Leblanc nous a fait voir la musique Country d’un autre œil avec ses 3 derniers albums : Lisa Leblanc (2012), Highways, Heartaches and Time Well Wasted (ep) (2014) et Why You Wanna Leave, Runaway Queen? (2016). Son talent indéniable, sa grande authenticité et son humour franc la mèneront loin. Pas surprenant que sa carrière tende à se développer partout autour du globe.

Tant qu’elle revienne nous voir au Québec, je crois fermement que ses fans la supporteront dans tous ses projets futurs!

Photo en couverture : ©Angeline Gosselin (photo 2017)

Vous pourriez aussi aimer...