L’excellente table d’hôte du ZooFest

Un lundi soir plus qu’amusant !

yDr94Jlw.jpeg

© Myriam Frenette

Par: Ariane Dostaler

Les spectateurs présents au Monument-National lundi soir ont eu une très bonne idée de commencer leur semaine en allant voir le spectacle: La table d’hôte, présenté par le ZooFest. Ce spectacle offert par cinq humoristes très en vogue était d’une très grande qualité. En effet, le public était très réceptif et a éclaté de rire à de nombreuses reprises.

K-kie-zQ.jpeg

© Myriam Frenette

Les numéros présentés étaient visiblement destinés à la génération des millénaux. C’était un beau mélange de stand up et de vidéos comiques, ce qui a apporté une touche très originale à la soirée ! Avant leur entrée sur scène, chaque humoriste était présenté en vedette dans un vidéo qui a déjà fait la manchette et le tour des réseaux sociaux. On a donc eu droit à un Ice bucket challenge, une vidéo thug life, ainsi que les têtes à claques revisitées par ces cinq humoristes. En plus, le spectacle a commencé avec un vidéoclip de lypsinc sur la chanson Les cinq doigts de la main de la première génération de Mixmania. De quoi faire accrocher le public en feu dès le début!

L’humoriste de la relève : Alexandre Bisaillon a brisé la glace en commençant très fort dans un numéro qui parlait des Américains fervents de Donald Trump. Ensuite, le comédien Philipe-Audrey Larrue-St-Jacques, connu en tant que comédien dans la série Like moi, est venu parler entre autres de ses années au Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Le duo Les Grandes Crues (Ève Côté et Marie-Lyne Joncas) a poursuivi la soirée avec leur verre de vin et leur humour très franc. Finalement, c’est Arnaud Soly qui a conclu la soirée en abordant une tonne de sujets, dont la propreté des toilettes de l’UQÀM, ce qui a fait bien rire toute la salle.

rzdPeUxg.jpeg

© Myriam Frenette

C’était donc un excellent spectacle offert pour les dix ans du ZooFest et qui en plus reviendra chaque année avec des humoristes différents. C’est une bonne idée de donner une pleine liberté à des humoristes qui peuvent expérimenter des nouveautés dans le cadre de festivals comme celui du ZooFest.

Crédit photo à la une: © Myriam Frenette

Texte révisé par: Nabila Chabane

Vous pourriez aussi aimer...