©Myriam Frenette
©Myriam Frenette

Les Z’importés: politiquement incorrect

 Un incontournable du Zoofest

7_Crédit Myriam Frenette-102©Myriam Frenette

Par : Marie-Christine Jeanty

Pour la cinquième année consécutive, le show des Z’importés est de retour dans la programmation du Zoofest. C’est un incontournable de ce festival d’humour éclaté. À l’instar du Zoofest, le show des Z’importés est une occasion unique pour le public de se divertir grâce à des humoristes qu’il a l’occasion de voir moins souvent. Le titre est un clin d’œil à la diversité que l’on retrouve sur scène. Dans ce spectacle d’une heure et demie, tard en soirée, aucun sujet ou presque est tabou et l’autodérision est toujours au rendez-vous.

Cette année, l’animation est assurée par celui que beaucoup connaissent à travers son personnage du commentateur haïtien, l’humoriste Kevin Raphaël. Kevin Raphaël est d’un franc parler et d’une spontanéité sans pareil et les réactions du public ne sont pas toujours celles espérées dans ces cas-là. Du coup, lors de cette première représentation, une jeune femme à la chevelure bleutée ne s’est pas gênée pour lancer une boutade à l’animateur et cela a ponctué la représentation, et durant la prestation d’un des humoristes, elle a même lancé son chapeau sur la scène.

7_Crédit Myriam Frenette-089©Myriam Frenette

Les humoristes qui ont ensuite foulé la scène ont presque tous fait référence à la dite jeune fille, et ce, sans subtilité et en mettant le politically correct de côté. Cet alourdissement de l’atmosphère combiné au fait que c’était un soir de première a ralenti le rythme en début de soirée. Cela dit, plus ça avançait plus les humoristes étaient à l’aise et plus le public rigolait. L’ingrate tâche de briser la glace a été confiée à David Foh (connu pour ses capsules hilarantes de super-héros) suivi du décomplexé et disjoncté Érich Étienne (de l’abrasif duo Aba & Preach). L’ancienne travailleuse sociale devenue humoriste, Claudia Tobar est ensuite monté sur scène, puis est arrivé le toujours aussi percutant et incisif (tout en souriant) Reda Saoui que j’avais eu la chance de découvrir au Couscous Comedy Show. le roi de l’autodérision, l’humoriste handicapé suite à un accident de voiture, Angelo Schiraldi a clôturé la soirée.

Bien évidemment, rien ne passe sous leur radar. La richesse de leur humour se retrouve justement dans la multiplicité de leurs référents culturels. Chacun a su habilement se servir d’éléments de sa culture d’origine et de son état de santé (dans le cas d’Angelo Schiraldi) afin de nous divertir. Alors, malgré un début plus lent, c’est un spectacle avec une brochette d’humoristes qui gagnent à être connus. Il reste deux représentations du show des Z’importés, les 14 et 15 juillet au Cabaret du 4e (Monument National). Le Zoofest se poursuit jusqu’au 29 juillet.

Texte révisé par: Nabila Chabane

Vous pourriez aussi aimer...