Les moments forts des Oscars 2018

Des Oscars plus diversifiés et unis que jamais!

oscar2018

© Oscars.go.com

Par : Marie-Claude Lessard

Les Oscars ont célébré hier soir leur quatre-vingt-dixième anniversaire dans la tourmente des #metoo et #time’sup, mais l’ambiance est demeurée festive et axée sur la passion du cinéma. Animée avec brio par Jimmy Kimmel pour une deuxième année consécutive, la cérémonie a même donné lieu à de belles surprises. Voici un survol des moments forts.

Le sacre du mauvais garnement Sam Rockwell

Celui qui a bâti sa carrière en jouant magnifiquement des connards de première a enfin vu son travail récompensé pour avoir interprété, sans surprise, un policier salaud dans Three Billboards Outside Ebbing, Missouri de Martin McDonagh. Lauréat de l’Oscar de meilleur acteur de soutien, Sam Rockwell, visiblement étonné de la reconnaissance de l’Académie, a offert un discours concis, amusant et touchant dans lequel il a expliqué que sa passion du septième art provient de ses parents… qui faisaient croire que sa grand-maman était malade afin qu’il manque l’école pour aller au cinéma!

COCO ou célébrer les marginalisés

Qu’un film de Disney/Pixar remporte la statuette dorée pour le meilleur film d’animation n’a absolument rien de surprenant, mais COCO le méritait amplement. Il faut saluer les récipiendaires qui ne se sont pas gênés pour remercier leur conjoint de même sexe et souligner l’importance de raconter la réalité des gens marginaux issus de toutes les races et religions. Bravo!

La victoire de A Fantastic Woman

Alors que plusieurs critiques prédisaient un couronnement de The Square, lauréat de la Palme d’or à Cannes, c’est plutôt le film chilien A Fantastic Woman qui a mis la main sur l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. L’œuvre relate l’histoire d’une femme transsexuelle qui est la proie de bien des préjugés depuis la mort suspecte de son époux. Daniela Vega, l’actrice transsexuelle qui interprète le rôle principal, a même introduit seule la prestation musicale de Sufjan Stevens (Mystery of Love tirée du film Call Me by Your Name). Hollywood avance!

Une soirée au cinéma bien spéciale…

L’an dernier, Jimmy Kimmel avait permis à des touristes de s’immiscer dans la mythique salle du Kodak Theatre pour prendre des selfies avec quelques célébrités. Face au succès de ce segment, l’animateur récidive en emmenant quelques célébrités dont Gal Gadot et Margot Robbie dans une salle de cinéma pour offrir des friandises aux spectateurs. L’un d’entre eux a même eu la chance d’introduire un présentateur.

Les performances musicales

Les cinq chansons en nomination dans la catégorie de la meilleure chanson originale ont pris vie sur scène, et elles avaient toutes un point en commun : la solidarité. Les divers chœurs donnaient des frissons dans le dos.

Des scénarios audacieux primés

L’un des films les plus lucratifs et aimés de l’année, Get Out, n’a peut-être pas remporté l’Oscar du meilleur film, mais son créateur, Jordan Peele, a reçu le prix du meilleur scénario original. Une énorme victoire pour une satire politique qui dénonce si abruptement le racisme. L’Oscar du meilleur scénario adapté est allé à James Ivory pour la splendide histoire d’amour homosexuelle Call Me by Your Name. La quatrième nomination a été la bonne pour ce scénariste de 89 ans.

Les projets de Denis Villeneuve encore consacrés

blade

© http://oscar.go.com

Même si Blade Runner 2049 n’était pas nommé dans des catégories de pointe, il a réussi à se distinguer en remportant deux prix : meilleurs effets visuels et meilleure direction de la photographie (décerné à Roger A.Deakins sur la précédente photo). Décidément, la vision du notre cinéaste chouchou n’a pas fini d’épater ici et ailleurs!

Frances McDormand mérite un autre Oscar… pour son discours!

Maintenant récipiendaire d’une deuxième Oscar dans la catégorie de la meilleure actrice, Frances McDormand a remercié avec émotion l’incroyable équipe derrière son film Three Billboards Outside Ebbing, Missouri avant de demander à toutes les nommées féminines de se lever pour être chaleureusement applaudies. La comédienne a souligné la nécessité d’écouter sérieusement les projets des femmes, de croire en eux et de les financer. Un brillant discours qui, de l’avis même de l’animateur, mériterait un prix en lui-même!

Rire de la bourde de l’année passée 

Qui ne se rappelle pas de la finale des Oscars de l’année dernière alors que La La Land avait été accidentellement couronné meilleur film alors que le prix était véritablement décerné à Moonlight? Évidemment, bien des bonnes blagues sur le sujet ont ponctué la soirée de cette année. Les présentateurs de l’année dernière, Warren Beatty et Faye Dunaway, sont même revenus sur la scène pour racheter leur erreur. Tout s’est bien déroulé, ils ont annoncé le bon gagnant : The Shape of Water! Guillermo del Toro, qui a également reçu avec raison le prix de la meilleure réalisation, a regardé l’enveloppe et fait un regard approbateur à la caméra!

Bref, un grand bravo à tous les nommés et lauréats! Que le cinéma continue de nous faire rêver!

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...