Les Gémeaux célèbrent l’excellence

Remise officielle des certificats de mise en nomination

_DSC7903

Par Harmonie Dicranian

Hier soir se réunissaient plusieurs finalistes de la 28e édition du gala des Prix Gémeaux dans le but de se voir remettre le fameux certificat de mise en nomination. Pour Richard Speer, président du conseil d’administration de l’Académie au Québec, il s’agit d’un «moment unique où l’on célèbre cette mise en nomination. Les nommés peuvent être drôlement fiers d’eux vu la quantité d’inscriptions de cette année». «La mise en nomination est une énorme distinction, c’est vraiment super, que l’on gagne ou non» expliquait Tammy Verge. L’évènement mené d’une main de maître par l’animateur René Simard, se déroulait lors d’un 5 à 7 emplit de bonne humeur à la Scena au Vieux-Port de Montréal. À 17 jours du grand soir, Monsieur Simard en a profité pour remercier son «équipe de feu» qui s’affaire depuis le mois d’avril à faire de cette soirée télévisée en un délicieux moment. «Je me sens bien appuyé, bien secondé. Je ne suis finalement que la pointe de l’iceberg qui reflète une extrême compétence, aussi bien du côté de l’académie que de Radio-Canada.» nous confiait l’animateur.

 

Le casse-tête de la tenue vestimentaire

_DSC7728

Petit à petit, les nommées se préparent au grand moment. «C’est une journée bien fatigante cette journée-là !» déclarait Anne Casabonne. Il faut donc être parfaitement préparé. On pourrait croire que nos vedettes à quelques jours du grand show s’inquiètent de leur discours ou du résultat final. Et bien il semblerait que non, puisque la majorité n’a qu’une seule question en tête «Que vais-je porter ?». Selon Catherine Beauchamp «Avant le gala, magasiner pour une robe, c’est la base» Certains sont déjà au point, comme Marie Soleil Dion qui a déjà «trouvé sa robe et pris rendez-vous pour une mise en beauté complète» ou encore Eric Paulhus qui a vécu le choix de la tenue parfaite et originale comme «un stress». Mais d’autres, déjà bien occupés, cherchent encore de quoi briller sur scène «Je vais essayer de trouver quelque chose d’abordable et beau, c’est ma préoccupation du moment» nous livrait Anne Elisabeth Bossé. Cette dernière se sent «prête à passer le cap de la robe longue qui symbolise pour moi la maturité et la femme accomplie. Ma tenue reflètera mes enjeux du moment».

 

Nouveaux médias à surveiller

_DSC7744

Pour cette édition, l’emphase a été mise sur les nouveaux médias. «C’est vraiment génial que les nouveaux médias obtiennent cette visibilité-là, puisqu’elle est moindre sur le web. Les nouveaux médias, bien que récents, se développent un petit peu plus et permettent aux comédiens de la relève comme moi de jouer autre chose et de le faire comme on veut le faire. Je pense que cette catégorie de médias va être à surveiller dans les années à venir.» affirmait Ansia Wilscam Desjardins. Pour Catherine Beauchamp du Tapis rose de Catherine, son média web a pour ambition «de se porter à la télévision, pourquoi pas avoir une chronique ou carrément une émission. Elle est écrite, reste plus qu’à trouver preneur». Le message est passé !

Crédit photo: Huriel Salaun

Vous pourriez aussi aimer...