Les Événements: le théâtre d’un drame

Un baume sur nos tourments

Les_Evenements_ph-SONeill - copie

©Suzanne O’Neill

Par Jérémy Benoit

Du 12 janvier au 20 février, le Théâtre de la Manufacture présente Les Événements, une pièce de David Greig mise en scène par Denis Bernard avec Emmanuel Schwart, Johanna Nutter ainsi qu’un choeur de 9 choristes. Pour la première production de 2016 à La Licorne, Denis Bernard et son équipe nous convient à une pièce où bouleversements et optimisme sont au rendez-vous.

Les Événements raconte l’histoire d’une prêtre anglicane nommée Claire (Johanna Nutter). Cette dernière dirige une chorale multiethnique qui deviendra la cible d’une attaque armée par un garçon (Emmanuel Schwartz). Cette fusillade laissera comme seule survivante Claire. Tout au long de cette pièce, la prêtre essaiera de savoir pourquoi cet homme a essayé de s’en prendre à ses amis, à ses membres de chorale. Ces explications pourraient l’aider à passer à travers cette épreuve qu’est le deuil, mais aussi l’acceptation et le pardon.

C’est la 3e fois que La Licorne accueille des productions de l’auteur écossais David Greig, et c’est définitivement un 3 en 3. Encore une fois, La Licorne a réussi à faire vivre à son public une expérience hors du commun. La pièce est dotée d’un texte très poétique, mais très vrai à la fois. Pendant 1h30, nous sommes réellement portés par les mots des personnages. Nous voulons toujours en savoir plus. De plus, le tout est joué par deux comédiens hors-pair. Pour le bien du spectacle, Johanna Nutter ne joue qu’un personnage, celui de Claire, et Emmanuel Schwartz joue tous les autres. Cela permet au public de comprendre à quel point le visage du meurtrier hante les pensées de la prêtre. Autant dans sa vie professionnelle que dans sa vie amoureuse, tout la ramène à cette même chose: la fusillade.

2Les_Evenements_ph-SONeill - copie

©Suzanne O’Neill

Pour ma part, j’avais entendu beaucoup de bien d’Emmanuel Schwartz, sans même connaitre réellement son parcours. En voyant Les Événements, je fus agréablement surpris par son jeu vrai et aussi par son aplomb sur scène. Un acteur à surveiller. Du côté de Johanna Nutter, j’ai eu plus de difficulté à rentrer dans son univers, son accent semblait me bloquer beaucoup dans l’acceptation de son jeu. Mais, après 5 minutes, on embarque totalement dans son univers. Celle que je doutais aimer durant cette pièce fut finalement, à mon avis, une grande découverte, car j’ai trouvé son jeu très senti. Comme si chaque mot qu’elle disait avait raison de sortir de sa bouche.

Les Événements m’a réellement touché. J’en suis sorti très ému. Comme si lors de la représentation on m’avait expliqué ce genre d’événement, et que maintenant, je savais à quoi m’en tenir. Encore une fois, le Théâtre de la Manufacture a réussi son pari, et ce, haut la main.

La pièce « Les Événements » est présenté du 12 janvier au 20 février 2016 au Théâtre La Licorne.

 

Vous pourriez aussi aimer...