2016_07_29_osheaga_003

Les douze chansons qu’on veut absolument entendre à Osheaga!

Une douzième édition qui promet!

2016_07_29_osheaga_003©Martial Genest / MatTV.ca

Par : Marie-Claude Lessard

La radieuse et chaude température que les météorologues annoncent pour les prochains jours doit absolument perdurer pour la fin de semaine car le festival à saveur indie le plus populaire au Québec va enfin battre son plein! Pour sa douzième édition, Osheaga allie, comme à son habitude, impressionnantes superstars et talentueux artistes méconnus d’à travers le globe. Tout en sachant que les pronostics seront fort probablement déjoués et que les spectacles réserveront à la fois de réjouissantes et médiocre surprises, voici les 12 chansons que nous aimerions beaucoup crier à tue-tête ou savourer calmement, une bière à la main.

 

True Disaster de Tove Lo

Malgré un succès planétaire en 2014 (Habits (Stay High)), la chanteuse suédoise ne connaît pas un succès retentissant au Québec. Pourtant, elle propose une pop sensuelle à mi-chemin entre le commercial et l’expérimental à l’intérieur de laquelle elle parle sans complexe de rupture, de déceptions, d’euphories éphémères. Elle offre également un portrait très Juste de sa génération. True Disaster s’avère l’un de ses textes les plus engagés, et on a très hâte de voir comment il prend vie sur scène. En espérant que Tove Lo offrira quelques pas de danse contemporaines comme dans ce clip!

Le 4 août, 17h40/18h30 , La Scène de la Rivière Virgin Mobile

 

Gimme All Your Love d’Alabama Shakes 

La voix de Brittany Howard fait bien plus que frissonner, elle nous habite entièrement. Mêlez à cela une présence scénique contagieuse et vous avez droit à un moment culturel totalement orgasmique! Gimme All Your Love est une chanson passionnée qui fait du bien de crier, de vivre comme s’il n’y avait pas de lendemain.

Dimanche 6 août, 20h20/21h20, Scène de la Montagne Coors Light

 

River de Bishop Briggs 

La Britannique Sarah Grace McLaughlin séduit par son son pop/électro/alternatif. On a très hâte de la voir se donner corps et âme sur son clavier en chantant l’un de ses plus grands succès à ce jour! Et la Scène de la Rivière est tout indiquée pour accueillir ce tube!

Le dimanche 6 août, 14h25/15h25 , Scène de la Rivière Virgin Mobile

 

Come de Jain 

On a entendu ce hit des milliers de fois l’été dernier, et on ne se tanne toujours pas tellement il correspond parfaitement à la saison estivale. Gageons que Jain, vêtue probablement de sa mignonne robe noire au collet blanc, saura égailler le festival!

Samedi 5 août, 15h25/16h10, Scène de la Montagne Coors Light

 

Glitter &Gold de Barns Courtney 

Il se peut fort bien que vous ayez entendu cette chanson au cinéma car elle figure dans les bandes-annonces des films The Founder et Gold. Le grain de voix rauque du chanteur originaire de l’Angleterre se marie merveilleusement aux effluves blues et rock, et promet un bien beau concert pour amorcer le festival!

Vendredi 4 août, 13h30/14h05, Scène de la Rivière Virgin Mobile

 

Unholy War de Jacob Banks 

Ce chanteur nigérien de 26 ans au registre vocal époustouflant propose un univers à la fois nostalgique et moderne en fusionnant avec talent motown et jazz. Unholy War garantit des déhanchements!

Dimanche 6 août, 14h30/15h10, Scène des Arbres Sirius XM

 

Cocoon de Milky Chance

Le duo allemand a séduit la planète avec Stolen Dance et leur son folk doux continue de faire planer. Leur dernier passage à Montréal remontant en 2015, on se meurt d’impatience d’entendre les morceaux de leur dernier effort, Blossom. Le premier single, Cocoon, s’inscrit dans ce qui a contribué au succès du groupe, mais s’avère quand même divertissant et fort mélodieux.

Vendredi 4 août, 18h30/19h30, Scène de la Montagne Coors Light

 

Elegy de Leif Vollebekk 

Cet ontarien à la voix chaude promet d’offrir un moment d’accalmie et de sérénité dans le tumulte du festival. Impossible de ne pas être charmé par son univers introspectif et la mélodie du piano de la magnifique Elegy.

Vendredi 4 août, 15h50/16h35, Scène des Arbres Sirius XM

 

All Time Low de Jon Bellion 

Natif de New York, Jon Bellion sert de la pop electro qui rappelle les belles années de Owl City. C’est presque certain que d’entendre des centaines de festivaliers chanter lo-lo-low… fera partie des bons moments de l’édition 2017.

Samedi 5 août, 18h30/19h20, Scène de la Vallée

 

Perfect Places de Lorde

Elle ne vient pas à Montréal souvent, cette Néo-Zélendaise, nous allons profiter pleinement de son passage en dansant bizarrement avec elle sous ses chansons mélancoliques traduisant sans complaisance des années de déprime et d’échecs amoureux. Quoi de mieux que d’entonner Perfect Places dans un endroit parfait comme Osheaga! Et on espère vraiment avoir cette chorale…

Vendredi 4 août, 21h45/22h50, Scène de la Rivière Virgin Mobile

 

Time is running out de Muse 

La formation a récemment offert un show électrisant au FEQ, et on s’attend à rien de moins de sa part pour le spectacle montréalais! Éclairages, effets visuels saisissants, vieux succès qui procurent instantanément des balancements de tête…Ça promet!

Samedi 5 août, 21h20/22h50, Scène de la Rivière Virgin Mobile

 

Human de Rag’N’Bone Man 

La soul poignante et authentique de Rory Graham arrive enfin en ville. Ce méga succès qui rend hommage aux failles humaines fera vibrer le Parc Jean-Drapeau au grand complet!

Ne manquez surtout pas la couverture de MatTV de ces trois jours promettant d’être déstabilisants et délicieusement intenses!

Vous pourriez aussi aimer...