Les Cowboys chantent avec l’OSM

Un mélange classique, mais fringant!

© Antoine Saito

Par : Rosa-Lee Wilson

Les Cowboys Fringants partageaient la scène de la maison symphonique à la place des arts mercredi dernier avec l’Orchestre Symphonique de Montréal.

« Si vous connaissez nos chansons, chantez! Ça a un peu le look chalet ici on s’croirait en famille!» Détrompez-vous, ce n’est pas parce qu’ils étaient avec l’OSM qu’ils se sont tenus tranquilles nos Cowboys! Fidèles à eux-mêmes, le groupe est apparu en portant des masques, en dansant et en tapant des mains. Il y a même eu distribution de champagne dans la salle! Il n’en fallait pas plus pour que les fans, bien présents, suivent le mouvement et se lèvent pour chanter avec eux.

Cette collaboration a rendu leurs textes les plus touchants, encore plus ressentis : La tête haute, La bonne pomme, Les étoiles filantes et les textes les plus engagés, encore plus frappants : La manifestation, En berne et Le gars d’la compagnie. Ils se sont permis de faire des chansons qu’ils ne font plus depuis un moment sur scène puisqu’avec l’orchestre « ça sonnait bien, Simon Leclerc (le chef d’orchestre) a créé des arrangements exceptionnels ».

© Antoine Saito

Des collaborations de ce genre prouvent le talent sans équivoque des musiciens qui composent l’orchestre. Ils se sont adaptés à la folie du groupe et ont créé de cette union, quelque chose qui s’apparente à de la magie.

Avant de faire la chanson Un p’tit tour, Karl Tremblay, le chanteur nous a avoué « capoter » de se retrouver sur une scène comme celle-ci avec l’Orchestre symphonique de Montréal. « J’ai écrit cette chanson-là dans mon appart il y a longtemps déjà. Je n’aurais jamais pensé la faire accompagner d’un orchestre un jour! »

Ça a brassé plus qu’à l’ordinaire à la Maison symphonique de Montréal ces derniers temps! Disons qu’une telle association en faisait douter plus d’un, mais définitivement, les deux parties ont relevé le défi haut la main!

Crédit photos : © Antoine Saito

Vous pourriez aussi aimer...