Les Bad Boys du rire au Zoofest!

Nwar is the New Black: rire sans complexe!

© Zoofest

Par : Marie-Christine Jeanty

Les Bad Boys du Rire font partie de cette génération qui n’attend pas qu’une place à la table lui soit offerte mais qui crée sa propre table en misant sur la technologie et l’esprit entrepreneurial. La Table ici étant le milieu de l’humour qui comme une grande partie des sphères culturelles au Québec est dominée par une homogénéité sur scène. Alors qu’il y a clairement un public pour ça, à voir le public diversifié dans la salle lors de chacune de leurs représentations. En effet, contrairement à ce que l’on peut penser, cette démarche est loin du communautarisme même si sur scène, il y a un parti pris assumé pour les humoristes issus de la diversité qui façonne le Québec. Ainsi lorsque vous assistez à un spectacle des Bad Boys du Rire, attendez vous à rire de tout et même de vous même. NWAR Is The New Black, soulève sans gants blancs et beaucoup d’ironie une panoplie de situations autant dans l’actualité que dans le quotidien avec leur touche bien à eux influencé par leur culture d’origine respective.

Alors vendredi, sur scène, ce sont des Bad Boys du Rire en formation réduite (à cause du format Zoofest) qui se sont présentés pour la plupart en top forme. À l’animation, Dolino, depuis le début des BBDR , il a pris de l’ assurance et s’adapte facilement à tous les publics. Sa grande capacité à improviser est une de ses grandes forces. Alors, le public a eu le plaisir de voir se succéder  sur scène : Hassan Mahbouba, Mibenson Sylvain, Ousama Fares, Renzel Dashington, Reda Saoui et Anas Hasouna. Ils ont su nous faire rire sur des choses que lesquels on ne croirait pas capable de rire. Ils n’ont épargné personne pas même eux-même. Le public a ri à en avoir mal au ventre et ce malgré la nervosité de certains vu le format.

© Zoofest

Le Zoofest a été une occasion pour eux de tester leurs blagues sur un public qui n’est pas nécessairement initié à leur humour sans complexe mais aussi de constater qu’ils ont un public qui les suit autant dans les salles plus underground que dans les espaces plus grand public. Leur notoriété grandissante, ils l’obtiennent grâce à leur travail acharné d’entrepreneur avec une utilisation stratégique des médias sociaux. Ils bousculent l’ordre établi car cette génération avec sa détermination à prendre sa place, la rend rapidement incontournable.  Les circuits traditionnels se rendent compte que sinon, ce sont des revenus qui vont leur échapper, parce qu’ils soient invités ou non par les grands Festivals, une chose est claire, les Bad Boys du Rire sont là pour rester!

Spectacles à venir :

Bad Boys du Rire Open Mic : Tous les Mercredis 20h, Ti-Agrikol : 844, rue Amherst, Montréal H2L 3L6

 Le HYPE est real : Dimanche 28 juillet 18h30, Ausgang Plaza : 6524 Rue St-Hubert, Montréal, QC H2S 2M3

Vous pourriez aussi aimer...