Chronique 100 % québécois

Les 23es Journées de la culture : Trois jours d’activités gratuites et ouvertes à tous

© Facebook Journées de la culture

Par : Christian Gaulin

Initiées et orchestrées par Culture pour tous, les Journées de la culture sont trois jours d’activités gratuites et ouvertes à tous qui favorisent un plus grand accès de la population aux arts et à la culture. Tel que décrété par l’Assemblée nationale, l’événement se déroule chaque année le dernier vendredi de septembre et les deux jours suivants, et ce, à la grandeur du Québec.

La programmation des Journées de la culture propose une incursion interactive dans les processus de création et les savoir-faire. Les milliers d’activités qui la composent sont organisées par des artistes professionnels, artisans et travailleurs culturels, gens d’affaires, enseignants et travailleurs communautaires, municipaux ou gouvernementaux de toutes origines.

Les vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 septembre, la comédienne Marie-Soleil Dion et l’écrivain Dany Laferrière, ambassadeurs des 23es Journées de la culture, invitent les citoyens de tous âges et de toutes les cultures à célébrer les arts et la culture dans près de 350 villes et villages du Québec !

© Vivien Gaumand / Facebook Journées de la culture

Sous la thématique LA RENCONTRE – Tisser des liens, bâtir des ponts, fil conducteur de toute la programmation, l’événement propose près de 2 000 activités gratuites à tous les amoureux de culture. En 2019, pour sa 23e édition, les Journées de la culture se dérouleront sous le signe de la rencontre, sous toutes ses formes.

La rencontre, c’est le peintre et son modèle,
l’arbre et l’écorce, l’aiguille et le fil,
le yin et le yang, le noir et le blanc,
le jazz et la java, l’encre et la plume.

Mais pourquoi pas l’aiguille et le yang,
le peintre et l’écorce, l’arbre et la plume,
le jazz et le modèle, le yin et le blanc, le noir et la java?

De prévisible, la rencontre devient alors inoubliable!

Parce que les arts et la culture créent du sens et prêtent au dialogue, cette thématique ouvre la voie à la réunion d’artistes ou d’organismes, au mariage des disciplines, aux échanges entre cultures, au métissage des genres, aux jumelages intermunicipaux ou intergénérationnels et aux duos improbables.

© Maude Touchette / Facebook Journées de la culture

La culture se fête et se vit aussi dans les écoles du Québec et de la francophonie. Deux activités clés en main conçues spécialement pour les jeunes sont proposées gratuitement aux enseignants. Pour le volet primaire, le projet «Une chanson à l’école», piloté par l’auteure-compositrice-interprète Elisapie, propose Nous avons marché, une chanson que des dizaines de milliers d’enfants interpréteront en coeur le 27 septembre. Du côté du secondaire, Mehdi Bousaidan, grâce à l’activité «J’aime les mots», invite les élèves à créer des mèmes (élément culturel reconnaissable, reproduit et transmis par l’imitation du comportement d’un individu par d’autres individus) et à les publier dans les réseaux sociaux sous le mot-clic #JmLesMots.

C’est donc un rendez-vous, le weekend prochain, les 27, 28 et 29 septembre, afin de célébrer les arts québécois, partout à travers la province!

Vous pourriez aussi aimer...