Leloup, la lune et les étoiles

À Paradis City, un univers à découvrir!

IMG_6882©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Par Marie-Hélène Amyot

Le retour de Jean Leloup était plus qu’attendu si on se fit au grand nombre de gens qui ont bravé la tempête pour y assister. Le Planétarium Rio Tinto Alcan, où eut lieu le lancement de l’album À Paradis City, était tout simplement bondé! D’ailleurs, Bernard Adamus, Stefie Shock, Anik Jean et l’humoriste Étienne Dano, pour ne nommer que ceux-là, étaient de l’événement. Ne se laissant pas arrêter par le froid hivernal, c’est à l’extérieur que l’artiste rencontra les médias. Et c’est avec une grande gentillesse qu’il m’invita à m’approcher du feu pour m’accorder une entrevue qui alla vite se transformer en une sympathique conversation.

IMG_6929

À Paradis City, on y retrouve le bonheur perpétuel selon la description qu’en fait son créateur. Bien sûr, un brasero (unique accessoire qu’il a demandé pour le lancement) est essentiel à chaque foyer dans cet univers particulièrement unique qu’est le sien. Les sans-abris auraient la liberté d’organiser leur survie, une pratique qu’il a observé lors d’un voyage en Chine, sans être chassés de leur lieu de refuge. Utopique vous direz? Possiblement, mais lorsque vient le temps de me dire quel est son plus grand rêve, Leloup me décrit l’instant présent : être assis au bord du feu, le calme et la tranquillité du moment et la splendeur du Stade Olympique à nos côtés. De petites choses si simples, mais dont il en apprécie toute la beauté.

IMG_6982

Ce 8e album constitue une sorte de renaissance pour l’artiste. Étrangement, il a bien failli ne pas voir le jour. Trop sombre? Pour lui, c’était effectivement le cas. Heureusement pour nous, ses proches lui ont fait comprendre que malgré cet aspect, il y avait quelque chose de joyeux. En effet, la poésie de l’auteur qu’il est a par moments une touche de noirceur, tout en étant teintée de luminosité. À Paradis City est un véritable baume pour l’âme.  Comme il le dit lui-même, les gens ont besoin d’entendre que la vie n’est pas que rose. Les chansons, écrites sur une période de 10 ans à Montréal, au Panama et au Costa Rica, sont synonymes d’espoir, de courage et de résilience. Quelle est la chanson qui le représente le mieux? Le chanteur répond sans trop d’hésitation: «Willie!».

C’est donc sous le ciel étoilé du théâtre de la Voie lactée que j’ai pu entendre Willie et les 9 autres chansons de l’album, véritable paradis musical.  Et c’est en me laissant bercer sur les ailes d’un Petit Papillon que je termine ma rédaction.

Crédit photo: ©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...