Le toit du monde avec Mathieu Provençal

Rock n’ Folk à la Provençal

IMG_1657

©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Par Marie-Hélène Amyot

C’est mardi dernier que le Club Soda accueillait Mathieu Provençal puisqu’il y lançait son 4e album, Le toit du monde. Pour l’occasion, le public a eu droit à une prestation de sa part tandis que j’ai eu la chance de le rencontrer et d’en apprendre davantage sur le nouveau son de l’artiste et Glen Robinson, réalisateur de l’album.

Mathieu Provençal, que le grand public connaît depuis l’émission La Voix, avait déjà 3 albums à son actif avant de mettre au monde son petit dernier. «La pression est encore plus grande, c’est clair. C’est sûr, j’avais un fanbase qui me suivait depuis de nombreuses années, mais là c’est sûr que ça s’est élargi beaucoup en faisant La Voix.  Ce soir, je suis stressé. Mais un bon stress!»

IMG_1891

Sur Le toit du monde, une note folk s’ajoute au rock que l’on connaît déjà du chanteur et il ne faut pas s’en surprendre quand on sait qu’il a grandi dans une famille pour qui ce style musical est un mode de vie. «Sur cet album-là, c’est sûr que le rock est encore présent, mais il y a une grosse tangente folk qui est vraiment le fun, qui me rappelle mon enfance. Je pense que les gens vont être surpris.»

Surpris des principales différences entre ses 3 premiers albums et Le toit du monde entre autres car la réalisation, assurée par Glen Robinson, est très différente. Ce réalisateur, originaire de Montréal, a également travaillé aux côtés de Keith Richards, David Bowie et du Steve Miller Band. « J’ai eu un plaisir fou à travailler avec lui! Il m’a amené à quelque part où je n’étais pas allé avant. Je lui ai fait confiance et je suis vraiment content du résultat. »

IMG_1898

Le public présent au lancement était vraiment content lui aussi. Les applaudissements réservés à chacune des chansons interprétées au cours de la soirée, l’ont bien démontré. La pièce titre a ouvert le spectacle pour ensuite faire place à Danse, une chanson rythmée, surprenante, mais intéressante. Le chanteur nous a ensuite ramenés à l’hiver 2014, le temps de Unchain my heart, qu’il a interprété lors des auditions à l’aveugle de La Voix. Excellent choix puisqu’il a conquis les juges et pour cause, sa puissance vocale et sa fougue sont mises en valeur. La balade Sans toi est ensuite venue démontrer la douceur dont Mathieu sait faire preuve, autant au niveau du chant que de la mélodie. Les spectateurs ont ensuite eu droit au nouvel extrait, Revivre, ainsi qu’à la populaire Tu dors encore (Ma belle Aurore). La soirée devait se terminer ainsi, mais les spectateurs ont eu droit à une chanson supplémentaire, celle composée pour une personne particulière, son père, décédé en mars dernier. Si tu savais relate de doux souvenirs en compagnie de celui qui lui a offert sa toute première guitare classique. Moment touchant qui a bien clos la soirée.

Mathieu Provençal est prêt à vous présenter son nouveau matériel. Pour voir s’il est dans votre coin prochainement, visitez son site officiel. En attendant, n’hésitez pas à vous procurer Le toit du monde.

Crédit photo: ©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...