Le temps d’un café avec Guylaine Guay

Deux garçons à la mère

guylaine_guay-59

©Benoit Vermette/MatTv.ca

Par Isabelle Roy

C’est avec un café à la main et le vent dans les cheveux que Guylaine Guay, alias « Capitaine Espoir », nous a rencontrés, mon photographe Benoit Vermette et moi-même, vendredi dernier. Nous nous sommes donné rendez-vous à un endroit que l’humoriste, comédienne, animatrice, conférencière et chroniqueuse affectionne particulièrement : le Café Marmelade, situé non loin de sa résidence dans le séduisant village de Pointe-Claire.

guylaine_guay-7

Comment résumer notre rencontre littéraire en peu de mots?  Ce fut un rendez-vous marquant avec une mère qui prend l’autisme par les cornes. Elle a su décrire l’univers de ses deux enfants en or avec un zeste informatif dans un livre qui s’avère être salade d’humour, de vérité, de réalité, de persévérance et surtout d’amour. Lorsque l’on mélange une artiste diplômée de l’École nationale de l’humour et une maman admiratrice de ses deux vedettes Léo et Clovis, on obtient Guylaine, qui, avec son écriture drôlement touchante et fluide, nous fait découvrir les aventures quotidiennes de sa famille.

guylaine_guay-124

« Certains apprennent à parler l’espagnol, moi j’apprends à parler l’autisme. Une langue qui me fait voyager dans un pays que je ne connaissais pas, un pays qui n’existe sur aucune carte », explique l’auteure. Guylaine parle de son roman avec fierté, il n’y manque aucun chapitre selon elle. Elle souhaiterait poursuivre sur sa belle lancée puisqu’elle a déjà quelques idées, ici et là. J’en redemande, s’il vous plait!

Elle est consciente de sa tribune et de tout l’amour qui grandit autour d’elle. Pourquoi ne pas en profiter pour offrir ces chapitres en guise de guide? Réveiller les services supposément spécialisés totalement endormis au gouvernement? Toc, toc, toc… Il y a des êtres humains différents et vieillissants qui ont besoin de soutien et surtout d’encadrement. Le livre de Guylaine Guay pourrait sensibiliser en plus d’encourager les familles à rester positives et à évoluer dans la bonne direction.

guylaine_guay-157

Pendant notre entretien quelque peu frisquet sur la terrasse du Café Marmelade, Guylaine était très alerte et dévouée à m’informer de chaque autobus et camion bruyant qui s’approchait de nous et allait ainsi troubler l’enregistrement de l’entrevue sur mon iPhone. C’est donc entre deux très rigolos « camion! » et « autobus! » que je lui ai demandé si elle était consciente de la gamme d’émotions que nous faisait traverser son roman Deux garçons à la mère ? Hé bien oui, elle l’est! Ce livre, elle l’a écrit entre autres pour nous. Pour les mesdames à l’épicerie, pour les familles au bowling, pour les enfants et les adultes un peu partout qui se posent des questions, qui dévisagent et ne comprennent pas, qui sont dérangés par des enfants différents, mais non moins drôles et attendrissants. Prenez le temps de poser des questions, mais ne le perdez pas à fuir et à rabaisser la différence. Aidez-les plutôt! « Si mes mots peuvent vous faire sentir toute la tendresse que j’éprouve pour ces extraterrestres, je mettrai une étoile à mon cahier » confie l’auteure.

Guylaine, tu as réussi à me faire tomber amoureuse de tes deux enfants extra-sensoriels autistes d’amour. Oui, ils sont autistes, mais leur différence me fait désormais sourire. Merci!

©Benoit Vermette/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...