Le septième Show de la Réussite d’Evenko

Inspirer les jeunes sans leur faire de fausses promesses

IMG_7542

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Marie-Claude Lessard

Hier soir au Théâtre Maisonneuve se tenait la septième édition du Show de la Réussite, spectacle-bénéfice de la Fondation Evenko. Plus de 250 élèves montréalais participant gratuitement au programme parascolaire arts-études ont offert le fruit de 22 semaines de travail. Entourés d’artistes de renom tels que Louis-Jean Cormier et Alex Nevsky, ils ont démontré leur épatant savoir-faire en chant, en guitare et en arts visuels sans chercher à une quelconque visée de vedettariat, ce qui a donné une soirée rafraîchissante.

IMG_6256

Sous la mise en scène d’Olivier Loubry et la direction musicale d’Antoine Gratton, les invités ont défilé tour à tour pour interpréter deux à trois chansons. Ils étaient précédés par une courte vidéo montrant leurs rencontres inspirantes avec les élèves. Ces derniers, fort concentrés, n’ont jamais quitté la scène, tapant des mains avec entrain.

Gabriella, chanteuse et violoniste sous la tutelle d’Evenko, a ouvert le bal avec énergie et charme en proposant deux pièces tirées de son album The Story of Oak, Street Fight et Sorrow, et le mégasuccès radiophonique On Ira de Zaz.

IMG_6420

Malgré quelques accrochages dus à la nervosité, Valérie Carpentier, tout de rose vêtue, a pris d’assaut la scène armée de ses œuvres printanières (Notre amour, Pour Rosie, Le bout du monde).

Jusque-là, le public se faisait plutôt silencieux. L’incomparable Louis-Jean Cormier est débarqué avec sa fougue et sa passion inébranlables. Il a même réussi à faire lever la foule au son de Tout le monde en même temps, ce qui s’est avéré un exploit à cet instant de la soirée. Marie-Pierre Arthur s’est jointe à lui pour offrir ses succès Emmène-moi et Si tu savais. Leurs solos de guitare valaient le détour, tout comme leur duo d’un titre compris sur la trame sonore du film La Guerre des Tuques 3D.

IMG_6640

Pour prolonger cet élan d’enthousiasme, Alex Nevsky, qui a fait une amusante imitation de Gilles Vigneault lors de sa vidéo de présentation, a poussé la chansonnette (ou plutôt les pa pa pa pa…) avec le public sur On leur a fait croire. Trois jeunes rappeurs en herbe l’ont accompagné pour Réveille l’enfant qui dort, extrait de son troisième album Nos Eldorados. Le charismatique chanteur est revenu sur scène pour les bienfaits de la reprise de Je t’oublierai d’Isabelle Boulay en compagnie de Brigitte Boisjoli. Par ailleurs, celle qui attend un enfant a séduit avec sa version tout en puissance d’Hallelujah de Leonard Cohen et un retour en arrière avec son premier single Fruits défendus.

IMG_7077

De son côté, Corneille a fait son tour de piste en chantant trois pièces de son répertoire : Le jour après la fin du monde, Rêves de star et Parce qu’on vient de loin. Lors de cette dernière, le public était particulièrement en liesse.

Enfin, pour conclure la soirée sur une magnifique et émouvante note, un hommage surprise a été rendu à Judy Richards, personnalité artistique fortement impliquée dans le programme arts-études, de la part des enseignants dudit programme.

Crédit photo : ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...