Le retour de Robby Johnson au Théâtre Corona

De Nashville à Montréal

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par Marie Eve Archambault

Robby Johnson aura réchauffé les planches du Théâtre Corona samedi soir en compagnie de ses 5 musiciens et plus d’une centaine de partisans dans le cadre du Hot Summer Tour. Le chanteur a voulu testé une nouvelle sélection de chansons qu’il a sélectionnées parmi les hits actuels et les classiques de la musique country dans le but de faire danser un public qui n’attendait qu’à être diverti. Bien sûr, il n’a pas omis d’insérer quelques unes de ses chansons de l’album Don’t Look Back. 

Parce que oui, Hot Summer Tour c’est cela. C’est une tournée où l’on nous présente des chansons qui auront pour but de faire danser, chanter et taper du pied la foule. Robby Johnson a tenté d’équilibrer son spectacle pour plaire à tous et chacun. Que serait-ce un spectacle country sans ses classiques tels que Save a horse, Ride a cowboy de Big & Rich et Take Me Home, Country Road de John Denver? Encore là, cela aurait été une énorme erreur d’oublier de mettre des chansons dites plus actuelles. Dans le new country, le public a retrouver du Dan + Shay, Keith Urban, Florida Georgia Line, Luke Bryan, Jason Aldean, Luke Combs et du Eric Church pour ne nommer que ceux-ci. Il a tout simplement rapporté Nashville dans ses bagages pour nous permettre, à nous aussi, de déguster du new country.

Mais bon, si on se déplace pour voir Robby Johnson, c’est qu’on aimerait en entendre son propre matériel. Ceux qui voulaient entendre du matériel original de la part du Beauceron ne seront pas en reste. Il aura défilé quelques unes de ses chansons dont 1,2,3,4, Don’t Look Back, Hate me Tonight et South of Me. 

Le choix des chansons

L’une des questions qui me trottait dans la tête était: Pourquoi avoir retiré la chanson Together du setlist? Et bien, les avis sont mitigés en ce qui concerne la place de cette pièce dans le spectacle. Il faut savoir que le spectacle de Québec et de Montréal cette semaine ont permis de rôder le matériel. Elle pourrait y réapparaître éventuellement.

Ses chansons en français tirées de l’album Jusqu’au bout n’étaient pas au programme non plus du Hot Summer Tour. Il réserve peut-être une éventuelle tournée avec ces chansons dans un format plus petit.

Prêt à tout

Je crois que Robby Johnson voulait transmettre un message tout au long de son spectacle. Rien de moralisateur. Je dirais plutôt un message de persévérance. Au cours du spectacle, il racontait de petites anecdotes pour introduire sa prochaine chanson. L’une des histoires marquantes a été celles d’un duo country  (Dan + Shay) qui avaient comme réputation d’être un groupe fini et sans avenir jusqu’à ce qu’une chanson intitulée Tequila se fraye une place importante dans le Billboard. Comme quoi, même si plusieurs perdre confiance en toi, si tu continues à travailler d’arrache-pied, il ne suffit que d’une excellente chanson pour te propulser jusqu’au sommet. Il faut toutefois continue ce travail intensif puisque : Le succès est éphémère. Dans le cas de celui qui a chanté avec Keith Urban à plusieurs occasions, il ne chôme pas. Après avoir sorti Jusqu’au bout en octobre 2018, il s’est déjà remis à écrire pour un album en anglais cette fois-ci. Il en a d’ailleurs profité samedi soir pour tester son nouveau matériel.

C’est difficile d’en dire autrement: Robby Johnson a tout pour plaire. Il est talentueux, travaillant et charismatique. Un combo qui risque de l’amener loin. Pour ceux et celles qui sont à la recherche d’un spectacle d’envergure, Robby Johnson sera du côté de Saint-Hyacinthe avec Brett Kissel le 21 juillet prochain. Les billets sont disponibles ici.

Crédit photo : ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...