Le dernier concert de l’Orchestre Métropolitain

Les Concerts populaires de MTL : la fin d’une 52e édition

2016 Yannick Nézet-Séguin - Orchestre Métropolitain 010

©Michel_Pinault

Par : Marie Canuel

J’ai eu le privilège d’apprécier la dernière prestation de Yannick Nézet-Séguin dans le cadre des Concerts Populaires de Montréal dans toute sa splendeur. En plus d’être directeur artistique et d’être le chef principal de l’Orchestre Métropolitain, ce grand homme est aussi l’un des chefs les plus demandés au monde; le chef de 41 ans deviendra ainsi le troisième directeur musical de l’histoire du Metropolitan Opera de New York. C’est dans une soirée de clôture rythmée par l’émotion, que celui-ci nous a fait vibrer intérieurement pour décrire une série de concerts où Yannick Nézet-Séguin a clamé « vous êtes la meilleure ville et le meilleur public jamais vus! » Même Louise Harel nous a fait honneur en étant présente dans son plus bel apparat.

2016 Yannick Nézet-Séguin - Orchestre Métropolitain 009

©Michel_Pinault

Programme de la soirée de clôture des plus dynamiques : 

Cette prestation des plus attendues débute par un discours du chef sur l’historique des danses hongroises et de ses inspirations.

La fiancée vendue, ouverture-Bedrich Smetana : rebondissante et belle bipolarité de rythmes, superbe descente de gammes suivie d’une douceur fine aux oreilles. Finale explosive de notes et totalement exaltante. Le coup de cœur de notre journaliste, sans aucun doute.

Danses slaves-Anton Dvorák : légèreté mystérieuse avec une dramaturgie des plus cristallines et des plus tristes suivie d’un enchaînement de gaieté naïve sous un air chevaleresque et délicat.

  • Op. 72 no 2
  • Op. 46 no 1

La Moldau, extrait de Ma patrie-Bedrich Smetana : la pièce la plus connue du concert en plus de se retrouver parmi les 10 plus célèbres au monde. Ce poème symphonique, qui signifie fleuve, démontre bien que l’eau peut autant être calme que d’une rapidité de mouvements des plus intenses.

Entracte

Symphonie no 8 en sol majeur, Op. 88- Anton Dvorák :

  • I-Allegro con brio
  • II-Adagio
  • III-Allegretto Grazioso-Molto Vivace
  • IV-Allegro ma non troppo

Variantes des plus extravagantes en soi dans les parties de cette pièce; un mélange de relaxation à des danses fanfaronnes, sous forme d’escalades de rythmes des plus tumultueux.

2016 Yannick Nézet-Séguin - Orchestre Métropolitain 012

©Michel_Pinault

Carte Blanche à Yannick Nézet-Séguin

Le Centre Pierre-Charbonneau faisant salle comble, souliers laqués et bien mis, sans queue de pie, ce chef d’orchestre nous a livré une performance de qualité supérieure et surchargée de sensations auditives. Faisant preuve d’un grand humour et d’une chaleur familiale des plus accueillis malgré l’air climatisé, l’Orchestre Métropolitain nous a charmés par sa prestance et ses portées des plus significatives. Cet ensemble de musiciens, majoritairement québécois, est sans aucun doute de calibre international et des plus talentueux, avec une précision de sonorités et de portées époustouflantes. Au final, l’Orchestre Métropolitain et Yannick Nézet-Séguin étaient au comble du bonheur en offrant leur traditionnelle participation aux Concerts populaires de Montréal, un rendez-vous annuel pour l’Orchestre depuis 1982. Bref, ce fût une occasion parfaite d’assister à une prestation où la passion fût carrément mise de l’avant. Mille bravos de ces succès!

2016 Yannick Nézet-Séguin - Orchestre Métropolitain 014

©Michel_Pinault

Pour de plus amples informations sur ce chef et ses futurs projets des plus exaltants, veuillez-vous rendre ici.

Texte révisé par : Louise Bonneau

Écrit par

Passionnée par la vie et les gens!

Vous pourriez aussi aimer...