Le cabaret nocturne de Stefie Shock

Rentrée montréalaise du chanteur à Montréal en lumière

IMG_8342©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Par Maxime D.-Pomerleau

C’était une foule peu nombreuse mais enthousiaste qui était rassemblée au Club Soda jeudi soir pour la rentrée montréalaise de Stefie Shock au festival Montréal en lumière. Il y a une fascination chez les musiciens pour l’aurore, une relation amour-haine avec le matin et cette heure inévitable à laquelle la fête finit, où la création semble s’éteindre. C’est le cas pour l’oiseau de nuit qu’est le DJ Stefie Shock, qui venait nous présenter le résultat de ses dernières nuits blanches : son album Avant l’aube.

IMG_8269

C’était au groupe local Le Couleur que revenait l’honneur d’ouvrir ma semaine Montréal en lumière! Avec ses pastiches des années 80 appuyée par une voix légère et coquine, la dance pop du groupe a rapidement conquis les mélomanes présents. Le charisme et le décolleté plongeant de la chanteuse Laurence Giroux-Do ont tôt fait de réchauffer la salle pour le cabaret nocturne auquel on était convié. Le Couleur lance son prochain EP brillamment intitulé Dolce Désir le 28 février dans le cadre de la Nuit Blanche aux Rendez-vous du cinéma québécois.

Entourés de ses fidèles acolytes Justin Allard à la batterie, Vincent Réhel aux claviers, la musicienne Amélie Mandeville et Jean-Sébastien Cyr aux percussions, Stefie Shock présentait à Montréal en lumière son plus récent travail, en plus de réinterpréter plusieurs succès de sa discographie.

IMG_8250

L’album contient plusieurs reprises dont l’excellente Everybody Knows de Leonard Cohen, qui reprend le même esprit que l’original, plus sombre, plus suave. Les ambiances ondulatoires de Shock nous font voir une autre Madame Rêve que celle de Bashung et l’effet est réussi. Presqu’entièrement chantée par la bassiste Amélie Mandeville, la pièce Eveything’s in Everything est l’une des plus fortes de son album. La voix profonde de la chanteuse et les environnements disco-rock lascifs font bouger le bassin. Ouvert avec son premier extrait Want you to Want Me, le bloc plutôt homogène nous permettait de nous immiscer dans l’univers de l’album et on reconnaît l’agilité de Stefie Shock d’apposer de beaux textes sur des compositions musicales riches. C’est sombre, ça groove; on accroche immédiatement.

IMG_8402

On ne peut rien y faire, dès que les premières notes de la mélodie d’Un homme à la mer se font entendre, la foule se met à danser. Même avec les années qui passent, cette belle pièce tirée de son premier album Le Décor est encore une des plus populaires du répertoire. C’est le même son de cloche avec les hits Salut Chantal, Je combats le spleen qui rend l’aspirine si glam et L’amour dans le désert. S’il se plait encore à chanter que Tout le monde est triste, c’est définitivement avec le sourire aux lèvres et Le pied dansant que les spectateurs ont quitté le Club Soda jeudi.

 

Liste des chansons :

Ange gardien

Un jour sur deux

Coups de fusil

Want You to Want Me

Madame Rêve (Alain Bashung)

Everything’s in Everything

Un homme à la mer

Rébarbatives

Tout le monde est triste

Pas assez de toi

Everybody Knows (Leonard Cohen)

Je combats le spleen

Salut Chantal

All Zippers Down

L’amour dans le desert

 

Rappel :

Le pied dansant

Savoure le rouge (Indochine)

Scalpel Blues

Le décor

Crédit photo: ©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Écrit par

Geekette de la musique de champ gauche, passionnée de culture et de médias, animatrice radio, artiste en performance et petite voyageuse. Doyenne des collaboratrices de MatTv.ca!

Vous pourriez aussi aimer...