L’Astral accueille le Cabaret Broadway

Plus besoin de se rendre à New York!

JPR_Broadway_Viviengaumand©_18 juillet 2016_03Crédit photo: ©Vivien Gaumand

Par: Anny Lemire

Steven Sater, Jonathan Larson, Andrew Lloyd Webber et Joseph Stein ont été honorés à la 3e édition du Cabaret Broadway, le 18 juillet dernier. Ce spectacle présenté par Quatrième mur, un organisme à but non lucratif qui se spécialise en théâtre musical, en association (pour la première fois!) à Juste Pour Rire, se démarque par son impressionnante collection d’artistes. Certains sont connus du grand public alors que d’autres nous offrent de nouvelles voix jusqu’à là inconnues (ou presque).

Avec John Gilbert au piano et Katee Julien à l’animation, le spectacle était entre de bonnes mains, une très bonne chose puisque la salle était pleine à craquer (lire ici à guichet fermé!). C’est donc devant tous ces gens fébriles et avides de théâtre musical que les artistes se sont produits, enchaînant chansons après chansons, tirées de répertoires variés. Le spectacle a débuté avec un trio interprétant, de manière très rafraîchissante, Don’t Stop Believing, la chanson du groupe Journey reprise dans la comédie musicale Rock Of Ages.

La charmante Camille Cormier Morasse a impressionné et ému la foule avec son interprétation de Dyin’ ain’t so bad de Bonnie and Clyde et Bryan Audet et Philippe Touzel se sont unis pour nous livrer une interprétation masculine vraiment délicieuse de la chanson Take Me Or Leave Me de Rent (typiquement interprétée par deux filles). Sous un tonnerre d’applaudissements, ils se sont retirés de la scène pour laisser place aux autres artistes qui ont enchaîné avec d’autres titres tirés de Spring Awakening, Cinco Paul, la Cage aux Folles et Fun Homes. Mention spéciale à Mathieu-Philippe Perras pour la chanson Not My Father’s Son de Kinky Boots, et aux finissants de l’option théâtre musical du Collège Lionel Groulx pour leur medley musical.

JPR_Broadway_Viviengaumand©_18 juillet 2016_09Crédit photo: ©Vivien Gaumand

Katee Julien a également été très généreuse en présentant un medley de chansons issues de diverses pièces musicales. Elle nous présente les raisons les plus communes pour être refusée pour un rôle, incluant des excuses comme : ne pas être assez ethnique ou être trop grosse.

Elle livre des chansons des Misérables, de Hairspray (avec la bonbonne de fixatif en prime!), Dream Girls et j’en passe. Avec une voix très versatile, la chanteuse qui campe le rôle de Miss Corry dans Mary Poppins (présenté au Théâtre Saint-Denis) présente encore plus de raisons qui essuient un refus. Par contre, cette fois ce sont des excuses plus farfelues : ne pas être assez poilue (pour Cats) et ne pas être assez verte (pour Wicked). Bref, cette performance a fait éclater l’Astral en une pluie torride d’applaudissements.

JPR_Broadway_Viviengaumand©_18 juillet 2016_44Crédit photo: ©Vivian Gaumand

Le public a même eu droit à un invité spécial qui leur a fait cadeau de deux chansons. Arrivé de New-York le matin même, Andy Mientus, que l’on a pu voir notamment dans SMASH, a chanté avec passion I Dreamed A Dream des Misérables ainsi que Lady of the Sea de Chris Miller et Nathan Tysen.

À leur tour, Alessandro Gabrielli et Alexandra Sicard (tous les deux de la production de Mary Poppins) ont attendri tout le monde avec Ring of Keys de Fun Home. En deuxième partie, Vanessa Duchel a interprété la divine One Night Only de Dream Girls et Brigitte Désy en compagnie de Émilie Josset, nous ont permis d’entendre un medley saisissant de Chicago.

JPR_Broadway_Viviengaumand©_18 juillet 2016_30Crédit photo: ©Vivian Gaumand

Le cabaret s’est conclu avec la magnifique Seasons of Love de Rent. Avec autant de talents, plus besoin de se payer un voyage à New-York pour visiter cet endroit célèbre qu’est Broadway, si Quatrième Mur décide de renouveler l’expérience, vous n’aurez qu’à vous rendre à leur prochaine représentation.

 Texte révisé par : Louise Bonneau

Vous pourriez aussi aimer...