L’avant-gala des Gémeaux

Le marathon des prix Gémeaux

15

© Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Ariane Coutu-Perrault

Hier après-midi se tenait la 33e édition de l’avant-gala des prix Gémeaux au Complexe Desjardins, animé par Anaïs Favron et diffusé sur les ondes de  ICI ARTV. L’animatrice plutôt moqueuse a relevé la lourde tâche d’animer et de présenter 62 prix. Pour ce faire, Anaïs Favron était à l’occasion accompagnée d’artistes pour l’appuyer dans cette course à relais. Le tout fait dans un humour un peu malaisant et des répliques passives agressives qu’on lui connaît bien.

3

Le gala de l’après-midi félicite plusieurs comédien.nes, mais aussi des réalisateur.es et les auteur.es, sans qui, le travail des comédien.nes ne serait pas pareil. Le premier segment de prix remis récompensait donc les auteur.es et leurs textes. Les festivités commencent avec le prix du meilleur texte en comédie qui a été décerné à Isabelle Langlois pour Lâcher prise, émission qui a remporté plusieurs prix au cours du gala avec Simon Lacroix et Sylvie Léonard pour rôle de soutien. Florence Longpré monte sur scène pour prêter main-forte à l’animation, ce qui rehausse le niveau d’humour moqueur. Elle est toujours sur scène lorsque l’équipe de Like-moi! remporte le prix de meilleure série humoristique. Like-moi! a également fait un tollé en remportant le prix du meilleur texte humour, celui de la meilleure interprétation et de la meilleure réalisation en humour.

Pour les prix d’interprétation, ce n’est nulle autre que Édith Cochrane qui monte sur scène « pour prendre gentiment les présences » ironiquement juste avant de présenter quelques prix à certains absents. Ayisha Issa ne manquait cependant pas à l’appel pour aller chercher son prix de meilleur rôle de soutien féminin : série dramatique annuelle dans Unité 9. Après avoir surmonté plusieurs défis personnels et avoir grandi grâce à ce rôle, elle confie, remplie de confiance pour ces projets à venir, qu’elle aimerait bien avoir un rôle dans l’autre opposé, c’est-à-dire un personnage plus doux. En continuant sur cette lancée de femme forte au rôle de composition difficile, Johanne Fontaine remporte le prix du meilleur rôle de soutien féminin : série dramatique pour son rôle dans L’imposteur, la suite. Vu son état de santé, elle ne pouvait pas monter sur scène, mais sa réaction avait été filmée auparavant. Moment très émouvant pour tous, lorsqu’elle reçoit son prix en pleurs de joie.

17

Après avoir brièvement abordé le sujet des femmes et de leur place dans le milieu, les filles de Les brutes remportent leur premier prix en carrière pour meilleure série originale produite pour les médias numériques : « L’année passée, on se consolait de ne pas avoir gagné parce qu’on se disait, la société n’est pas prête pour nos idées, mais là c’est peut-être qu’on est devenues trop mainstream ha! ha!, ou qu’on a convaincu tout le monde d’adhérer au féminisme ». Cela dit, selon elles, la parité hommes-femmes est loin d’être atteint dans le milieu de la télévision, soit par les salaires, les catégories lors des galas et les nominations genrées. On peut donc croire à une 3e saison où elles veulent « tout déconstruire ». Elles remercient ironiquement le patriarcat de leur fournir plein de concepts à déconstruire lors de leur deuxième récompense pour meilleure animation pour une série produite pour les médias numériques.

Pour la section Animation, le grand Guy Mongrain coanime les derniers milles du gala. On en profite pour souligner sa retraite et sa fructueuse carrière avec une mise en scène à La poule aux œufs d’or. France Beaudoin, ayant déjà travaillé sur l’émission, lui apporte un gâteau en œufs, avant de remonter sur scène, l’air vraiment surprise pour son prix de meilleure animation : série ou spéciale de variétés. Les grands gagnants de cette section reste sans doute l’équipe de Format familial qui a remporté le prix du meilleur magazine de services et meilleure animation : magazine de services après avoir remporté celui du meilleur magazine style de vie, un peu plus tôt dans la soirée. Le couple heureux est monté sur scène en nous démontrant la passion qu’ils ont pour ce qu’ils font. Mettant cœur et âme dans leur travail, leur recette gagnante serait l’ambiance familiale qui règne dans la petite équipe en coulisses, il n’y a aucune hiérarchie et tout le monde met la main à la pâte. À l’aube de la 5e saison, Bianca Gervais et Sébastien Diaz creusent plus profondément les sujets, abordant à travers le nouveau segment #sansfiltre, des concepts qui poussent à la réflexion en ouvrant la discussion, comme les genres. Autre mention d’honneur à Sébastien Diaz dans le cadre de la meilleure animation : magazine culturel pour Formule Diaz.

62 prix en deux heures, plusieurs gagnants, des rires et des pleurs, mais aussi une animatrice fière et comique, qui a relevé la tâche ingrate de l’avant-première, chapeau à Anaïs Favron!

Crédit photo : © Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...