L’automne commence à l’Agora de la danse

Six spectacles en programmation régulière

Anne Plamondon (Droits Michael Slobodian)

© Michael Slobodian

Par : Sébastien Bouthillier

L’Agora allie audace et création en danse contemporaine. Elle remplit son rôle de créateur et de diffuseur de chorégraphies en programmant six spectacles cet automne, en plus de l’exceptionnel programme triple japonais, Dansu.

 

Anne Plamondon inaugure la saison avec Mécaniques nocturnes, dont les représentations coïncident avec l’équinoxe d’automne. Elle propose un retour à l’être antérieur à la création, à l’être primitif et animal. Les thèmes de ses chorégraphies trouvent un écho en elle, autant qu’ils imprègnent leur marque chez le spectateur par leur authenticité. Du 20 au 23 septembre.

Le jour se lèv(r)e s’élabore autour du souffle, des mouvements qui lui procurent sa forme. Dans ce spectacle, Sylvie Cotton imagine la singularité humaine à travers sa présence à soi, et à celle des autres, aux rencontres et à la réciprocité des échanges. La performance est interprétée par Anne Plamondon, qui joue le rôle d’une harpie. Du 2 au 5 octobre.

ON, de Jose Navas, le poète corporel, revêt un double sens : celui du pronom personnel et, en anglais, celui du mouvement vers l’avant. Pour souligner sa longue collaboration avec l’Agora, le chorégraphe propose une œuvre rétrospective inspirée de ses précédents spectacles, présentés avant le déménagement dans le Wilder. Du 11 au 14 octobre.

Major Motion Picture se réclame de Charlie Chaplin et d’Orson Wells pour remettre en question la propagande et les croyances. Sept danseurs incarnent quinze personnages luttant pour le territoire. Pendant que deux bandes s’affrontent, la musique rappelle la trame des meilleurs films à suspense. Du 8 au 11 novembre.

Paul-André Fortier présente Trois, sept petites danses combinatoires où chaque représentation devient une œuvre unique des autres. Les trois danseurs tissent les mouvements de cette mosaïque. En parallèle, quatre représentations auront lieu in situ, dans des endroits inusités. Du 22 au 25 novembre.

À l’occasion de l’anniversaire de Montréal, le dramaturge belge Guy Cools et la danseuse canadienne Lin Snelling nous invitent à une heure de contes actuels sur la ville fondée en 1642. Le projet demeure en cours; il s’agit d’une improvisation à laquelle contribuent Catherine Lalonde et Peter Trosztmer. Du 15 au 18 novembre.

L’Agora a emménagé dans l’édifice Wilder, au cœur du Quartier des spectacles, l’hiver dernier. Grâce à la configuration variable de la nouvelle salle qu’elle partage avec Tangente, l’Agora attirera encore les chorégraphes de renommés nationale et internationale.

Crédit photo couverture :  © Michael Slobodian

Texte révisé par : Bianca Beato

Vous pourriez aussi aimer...