Lancement de l’album Fiesta d’Étienne Drapeau

Une nouvelle façon d’exprimer sa joie de vivre 

IMG_7419

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Grégory Wilson

Étienne Drapeau a électrifié les foules au Cabaret du Casino, mardi soir, avec le lancement de son nouvel album, intitulé Fiesta, entièrement en espagnol. L’artiste prolifique s’est donné corps et âme à ce projet en apprenant non seulement la langue, mais aussi les différentes formes de danses latines.

« Ça fait cinq ans que je travaille sur mon album en espagnol, donc depuis le jour que je me suis dit que j’allais faire ça », raconte Étienne Drapeau.

De ce fait, il galvanisait le public autant avec ses mouvements sur scène qu’avec ses paroles.

4

Étienne Drapeau avait incontestablement hâte de revenir sur le plateau et de dévoiler le fruit de nombreuses années d’efforts. Il s’y donnait à fond pour chacune de ses chansons, mettant en évidence toute son énergie, son dynamisme, ainsi que son talent d’interprète, tout en encourageant la foule à se joindre à lui en applaudissant au rythme des instruments.

Le spectacle de lancement ne comportait que six chansons de son album. Manifestement, il n’avait pas terminé de savourer ce moment lorsque celui-ci tirait à sa fin.

« Je sors vous voir, alors finissez vos verres, on n’est pas pressés. Venez juste me voir, on va se jaser. Même moi, ça ne me tente pas que ce soit fini! » s’exclame-t-il.

Fidèle à ses paroles, le charmant auteur-compositeur-interprète a donné de son temps avec plaisir à chaque individu qui voulait le rencontrer.

2

Cette joie de vivre et ce côté authentique de sa personnalité se reflètent dans sa vie de tous les jours. D’ailleurs, ce premier album en espagnol est le résultat d’un coup de cœur soudain qu’il a vécu en voyage.

« Un jour, je suis allé tourner un vidéoclip en République dominicaine dans un tout petit village et c’est là que je suis tombé en amour avec la langue, avec la culture » relate Étienne Drapeau.

Dès lors, « je me suis mis dans la tête d’apprendre l’espagnol, de suivre des cours de danse, puis un jour, je vais chanter dans cette langue-là. »

IMG_7404

Comme à son habitude, Étienne Drapeau se sert de sa plateforme pour s’impliquer dans une nouvelle cause. Ainsi, il a accepté de devenir le premier porte-parole masculin en plus de vingt ans du Trophée Rose des Andes, un rallye-raid 100 % féminin en Argentine à but humanitaire. Les fonds iront notamment dans des causes reliées au cancer du sein et une fondation pour enfants.

Cela s’ajoute aux autres organismes qui lui tiennent à cœur et dont il est porte-parole : Sainte-Justine au Cœur du monde, la branche humanitaire de l’Hôpital Sainte-Justine, et Opération Enfant Soleil.

« J’ai une belle vie, je suis heureux, je suis en santé. Toute ma famille est heureuse et en santé et puis moi je vis mon rêve tous les jours de ma vie. Donc, moi je veux redonner aux gens » dit-il tout simplement.

Crédit photo : ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...