La Voix V, deuxième semaine

Une seconde ronde d’auditions à l’aveugle

LV5_AAA2_Maxime 3

OSA IMAGES ET TVA

Par : Bella Richard

Une deuxième ronde d’auditions à l’aveugle s’amenait sur nos écrans, dimanche soir, sur les ondes de TVA. De grands talents performèrent une fois de plus sur les planches du Studio MELS.

Zaya Solange, 25 ans de Montréal, fut la première à donner le ton à cette soirée télé en nous interprétant What Is About Men d’Amy Winehouse. Soul et frissons nous traversèrent le corps au son de sa chaleureuse et authentique performance. Elle démontra à tous les coachs, qui se retournèrent d’ailleurs pour elle, le talent qu’elle possède pour véhiculer l’émotion d’une chanson. Elle choisit de travailler avec Pierre Lapointe, ravi.

Maxime Desrosiers, cet enseignant d’anglais de 35 ans originaire de Chicoutimi, voulut prouver à tous ses élèves qu’il était possible de réaliser ses rêves. Le chanteur de la formation Mordicus (laquelle fut d’ailleurs nominée à l’ADISQ dans la catégorie « Album rock de l’année » en 2014 pour son album Cri primal, finaliste auprès du récipiendaire Éric Lapointe) nous interpréta, de sa voix singulière, une magnifique version de You Can’t Always Get What You Want du groupe The Rolling Stones. Malgré le compliment d’Éric qui lui dit : « Mick Jagger, c’est pas évident à faire et toi tu le fais brillamment », Maxime choisit de joindre les rangs de l’équipe Dupré.

LV5_AAA2_Desiree 2

OSA IMAGES ET TVA

Je décerne mon coup de cœur de la soirée à Désirée, 18 ans de Rosemère, qui démontra beaucoup d’audace en interprétant Je déteste ma vie de Pierre Lapointe en s’accompagnant seule au piano (on se rappellera à quel point il est un couteau à double tranchant que de livrer une chanson écrite ou interprétée par l’un des coachs d’un tel concours). Néanmoins, la sensibilité de sa voix chevrotante et l’intelligence du texte avec laquelle elle sut livrer la marchandise impressionnèrent tous les coachs qui furent tentés de se retourner. Se relevant du piano, tremblante, Désirée reçut avec joie tous les commentaires des coachs : « J’ai rarement entendu une voix qui m’a bouleversée autant que la tienne. Y’a un caractère unique dans ta voix, y’a des blessures qui montent… On sent que chanter, pour toi, c’est quelque chose de vital, puis que c’est quelque chose d’essentiel », lui dit Isabelle qui prit la parole la première. Pierre Lapointe, qui, l’air coquin, lui dit qu’elle avait fait un beau choix de chanson, affirma : « C’est de l’émotion à fleur de peau, que tu nous as donné : c’était très très touchant. C’est rare d’avoir des gens qui se mettent en danger autant que ça, puis c’est ce qui a fait que je me suis retourné. Merci à toi. » Tout un hommage à Pierre qui, charmé, ne réussit toutefois pas à avoir la chance de travailler avec la jeune femme qui pencha plutôt vers Éric. Une performance à voir et à revoir!

Tristan Guay, 20 ans de Gatineau, monta à son tour sur scène pour nous offrir une magnifique adaptation de Je voudrais voir la mer de Michel Rivard et réussit à ensorceler le siège d’Isabelle Boulay, visiblement satisfaite d’être la seule à s’être retournée : « C’est quelqu’un qui va sonder des choses à l’intérieur de lui, puis ça transparaissait dans sa voix », se confia-t-elle face aux caméras, à la suite de la prestation de son jeune protégé.

Le chanteur de la formation MDL (Made Them Lions), Mike Valletta, 30 ans de Montréal, habita à L.A. pendant quelques années avec son groupe. Après avoir encaissé le choc de la perte de sa maison de disques, il se remonte aujourd’hui les manches et tente sa chance à La Voix. Venu en auditions à l’aveugle afin de nous faire cadeau de sa juste version de I’m Not The Only One de Sam Smith, il conquit les coachs Marc Dupré et Pierre Lapointe à l’aide de son contrôle de voix impeccable. Il choisit d’entamer sa nouvelle aventure dans l’équipe de Pierre.

Impressionnant gaillard (il dépasse Charles Lafortune!!!) et joueur de basketball, Ramon Cespedes, 38 ans de Ville-Émard, vint témoigner d’une autre de ses grandes passions : le chant. Nous interprétant Sittin’ On The Dock Of The Bay, d’Otis Redding, il charma Éric Lapointe qui, très heureux de ne pas avoir à se battre avec les autres coachs, fut impressionné par la chaleur de sa voix.

Isabelle Boulay ne se fit pas longuement prier au son des premières notes poussées par Marilyne Léonard-Thiffault, 15 ans de Montréal. Montée sur les planches avec sa guitare acoustique bien unique pour performer une version bien singulière d’Alice de Philippe Brach, la jeune femme subjugua également Éric qui tenta de l’impressionner à son tour avec son serment : « Je te fais le serment d’Éric Lapointe, d’être là avec toi jusqu’au bout de l’aventure, de te soutenir et de te pousser à te dépasser, de te rendre encore meilleure ». Malgré tout, Marilyne choisit Isabelle. « Elle a une voix terriblement touchante. Malgré son jeune âge, on sent déjà énormément de profondeur. C’est une vraie artiste », dit-elle aux téléspectateurs.

LV5_AAA2_Tova 2

OSA IMAGES ET TVA

Tova Stolow, 27 ans de La Chute, chanta Soulshine de The Allman Brothers Band et enivra Éric qui, poussé par tant d’émotions, se leva de son siège et appuya sur son bouton rouge à l’aide de son pied! Marc, Isabelle et Pierre suivirent le mouvement quelques instants plus tard. « C’était magique, c’était rempli de frissons, ça venait du cœur », lui lança Marc! Pierre Lapointe la compara même à une « acrobate de la voix », mais tous furent impressionnés par sa précision, sa justesse et son aplomb. Tova prit la décision de travailler auprès de Marc.

Renée Deschênes, de 25 ans de Montréal, nous offrit sa version de Padam Padam d’Édith Piaf et épata Isabelle, Pierre et Éric par sa sensibilité. « J’ai senti qu’il y avait quelque chose dans ta voix qui était éraillé que j’aime vraiment beaucoup. Moi j’dis souvent que Ferré comme Piaf, c’était des grands rockeurs, en fait, qui se donnaient à fond la caisse, puis j’ai senti ça chez toi » lui dit Pierre, avec qui elle décida d’ailleurs de se joindre.

LV5_AAA2_Jean-Seb 1

OSA IMAGES ET TVA

Finalement, la cerise sur le sundae : Jean-Seb Carré, 39 ans de Bellechasse, guitariste et violoniste de Céline Dion elle-même, impressionna tout un chacun avec sa solide perfo de Somebody de Bryan Adams! « T’es chez toi sur scène, ça, y’a pas à dire! », lui dit Pierre. Marc, qui le reconnut tout de suite (on soupçonne même qu’il l’ait reconnu avant même de retourner son siège) fut agréablement surpris de le voir là : il proposa même un spectacle en duo, pour le grand plaisir du public et des téléspectateurs. Ils interprétèrent remarquablement Summer Of ’69, également un grand classique de notre Bryan Adams national… L’artiste choisit tout de même de travailler dans l’équipe d’Éric Lapointe!!! Pauvre Marc!

En bref…

À la fin de cette deuxième soirée d’auditions à l’aveugle, les équipes d’Isabelle, d’Éric et de Pierre comptent cinq candidats chacune. L’équipe de Marc, quant à elle, n’en compte que quatre. Rendez-vous sur le www.tva.ca pour revoir vos performances préférées et tout connaître à propos de vos artistes favoris! À la semaine prochaine!

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...