La Voix: La demi-finale

Des choix déchirants

© OSA IMAGES ET TVA

Par Marie Eve Archambault 

Pour l’émission de la demi-finale à La Voix, la production a décidé de célébrer la francophonie avec un répertoire 100% en français. D’ailleurs, à la vue des événements des derniers jours où des milliers de sinistrés sont aux prises avec des inondations, TVA et les Productions Déferlantes remettront tout l’argent amassé par les votes à la Croix-Rouge.

D’anciens coachs se joindront à une équipe afin d’offrir leur support et leurs commentaires lors des demi-finales. Hier soir, Alex Nevsky a été jumelé avec Pierre Lapointe. Pour l’occasion, ils ont chanté Dans la forêt des mal-aimés avec Gabriel et Vincent. Quant à l’équipe de Marc Dupré, elle a pu compter sur Isabelle Boulay qui nous a interprété Monopolis. Garou s’est associé avec Éric Lapointe et son équipe. Ensemble, ils ont chanté Belle. Finalement, Jean-Pierre Ferland a mis son expérience au profit de l’équipe de Lara Fabian. Ils ont réuni les forces de tous et chacun pour nous offrir Le showbusiness. 

© OSA IMAGES ET TVA

Plus tard dans la soirée, les candidats ont partagé la scène avec le chanteur français, Francis Cabrel. Plusieurs de ses succès ont été offerts hier soir dont Encore et encore, Je t’aimais, je t’aime, je t’aimerai, Je l’aime à mourir, Partis pour rester, C’est écrit et Sarbacane. 

L’équipe de Marc Dupré

© OSA IMAGES ET TVA

Rick Pagano a décidé de s’attaquer à Rêver Mieux de Daniel Bélanger. Un choix qui a su en surprendre quelques uns. L’interprète a décidé de changer de registre. À mon avis, l’énergie du chanteur ne collait pas à la pièce. Il y a tant de chansons qui auraient été mieux servies par cette voix écorchée vive. Somme toute, le public l’a acclamé haut et fort.

Son adversaire, Raphaëlle Roy, a voulu reprendre une chanson d’une ancienne candidate de La Voix. La pièce Faufile de Charlotte Cardin a été livrée par une interprète aux yeux brillants de bonheur et d’humilité. Son charisme a su charmer plusieurs Québécois au cours de l’aventure. À tous les coups, elle a su mettre la barre plus haute. Même si plusieurs personnes pensaient que Rick Pagano serait le grand gagnant de l’édition 2019, Raphaëlle a su se faire confiance et rafler tous les honneurs. Avec 60% du vote, Raphaëlle se rendra la semaine prochaine à la grande finale.

L’équipe d’Alex Nevsky

© OSA IMAGES ET TVA

Pierre Lapointe et Alex Nevsky se complètent lorsqu’ils coachent. Ils ont su très bien orienter Gabriel Cyr qui a décidé de reprendre Oublie pas de Karkwa. Ses mentors ont souligné sa présence scénique et sa voix écorchée qui rappelle celle de Kurt Cobain. Malgré la défaite d’hier soir de Gabriel, le duo est certain qu’il sera un fier représentant de la musique dans les prochaines années.

Vincent Chouinard s’est donné tout un défi hier soir en interprétant Une chance qu’on s’a de Jean-Pierre Ferland qui était lui-même en studio pour entendre le chanteur. Vincent Chouinard a su très bien s’accompagner au piano tout en partageant la beauté du texte. En blague, le créateur de cette pièce à lancer qu’ils avaient probablement chanter la chanson pour la même femme à des époques bien différentes. Son interprétation a su rejoindre le public qui a voté pour lui à 80%.

L’équipe de Lara Fabian

© OSA IMAGES ET TVA

Samantha Neves tenait à interpréter Vole de Céline Dion pour un personne en particulier. Elle a voulu lui livrer le message qu’elle pouvait partir. Hier soir, son coeur a parlé à travers ces mots de Jean-Jacques Goldman. Elle a un registre vocal et registre émotionnel qui épatent même les plus grands.  Jean-Pierre Ferland a d’ailleurs été très ému lors de ce numéro.

Geneviève Jodoin a voulu offrir encore une fois au public une chanson iconique. Pour la cause, elle a dû abandonner des phrases phares du texte afin de mieux la servir sur le point vocal. Elle a la faculté de raconter quelque chose et de tout faire afin qu’on y croit. Elle a réussi son coup puisque cette immense interprète repart chez elle avec 69% des votes qui la guideront vers la grande finale.

L’équipe d’Éric Lapointe

© OSA IMAGES ET TVA

Jacques Comeau a encore une fois choisi une chanson qui le représente bien puisqu’il a arrêté son choix sur la pièce L’essentiel de Ginette Reno. Pour lui, l’essentiel c’est sa famille, et dans le milieu artistique, l’essentiel c’est de rester vrai. Et cette force, il l’a bien assimilée. Il a une richesse dans sa voix comme nul autre.

Colin Moore a dû pour une seconde fois chanter en français. Même si cela s’avère être une défi supplémentaire, il a encore une fois su le relever avec brio. La semaine dernière, il nous a montrer qu’avec beaucoup de travail, il est en mesure de tout casser. Cette fois-ci, la chanson lui collait un peu plus à la peau. Il a repris Tue-Moi de Dan Bigras à sa propre saveur. Au diable les barrières langagières, il a réussi à ce qu’on fasse abstraction de son accent par sa puissance vocale hors pair. Avec un total de 72 points, Colin Moore est allé rejoindre les trois autres candidats pour la grande finale de la semaine prochaine.

Ne manquez pas l’émission de dimanche prochain où vous trouverez sur la scène de La Voix:  Robert Charlebois, Corey Hart, Loud, Michael Bolton, le Cirque ÉloizeSerge Fiori et finalement la grande gagnante de l’an dernier,  Yama Laurent.

Vous pourriez aussi aimer...