La Voix Junior

La demi-finale et la grande finale en une seule émission!

la_voix_junior_du_quebec_charlesalex

©OSA IMAGES ET TVA

Par Bella Richard

Le dernier rendez-vous de la saison de La Voix Junior eut lieu dimanche le 27 novembre dernier sur les ondes de TVA. Une grande frénésie se faisait ressentir tant auprès des coachs que de nos finalistes et avec raison, puisque ce fut TOUT-un-show! Le grand gagnant de la première édition de La Voix Junior fut nommé par le public qui, pour l’occasion, avait l’énorme tâche de voter pour ses candidats favoris tout au long de la soirée. Charles Kardos, 13 ans, de Longueuil, fut celui qui conquît le cœur des québécois menant ainsi à la victoire de l’équipe d’Alex Nevsky qui, on doit se le rappeler, en est à sa première année en tant que coach. D’autres éclatantes prestations rayonnèrent jusque dans notre salon, voici donc un retour sur ce spectacle haut en émotions.

Une mentor de choix

Avant que les jeunes artistes n’entrent en scène, Céline Dion – une mentor exceptionnelle – leur donna d’incroyables conseils. Chanteuse internationale ayant débuté sa carrière à leur âge, cette dernière put comprendre l’entièreté de leurs inquiétudes et leur stress, bref, toutes les émotions précédant une prestation devant public. Cela lui a permis bien sûr de les rassurer en leur lançant : « Accrochez-vous à vous-mêmes, croyez en votre talent et donnez le meilleur de vous! », venant ainsi souligner que, peu importe le dénouement de la soirée, ils devaient être très fiers d’eux-mêmes.

celine_dion_et_les_finalistes_2016

©OSA IMAGES ET TVA

Les prestations en demi-finale

Accompagnés de leurs protégés et de tous les candidats de la saison, les coachs Marie-Mai, Marc Dupré et Alex Nevsky montèrent sur scène afin d’ouvrir le bal avec Nous chanterons, hymne incontournable de La Voix Junior, composé par Alex lui-même. Cette pièce musicale donna le ton à ce qui nous attend très certainement lors des deux spectacles de La Voix Junior qui se dérouleront respectivement sur la scène du Centre Vidéotron de Québec (le 10 décembre) et du Centre Bell de Montréal (le 18 décembre).

nous_chanterons_ouverture_finale

©OSA IMAGES ET TVA

L’équipe Dupré présenta par la suite un extrait de leur journée à La Ronde avant de briser la glace. Andy Khun fut le premier finaliste à impressionner le MELS avec sa puissante interprétation de I Believe I Can Fly de R.Kelly. « T’as pris ton envol en tant que chanteur, mais t’as pris ton envol en tant que personne aussi », lui lança Marie-Mai à la fin de sa performance. Son coach Marc, quant à lui, enchaîna en lui assurant : « Tu réussis à interpréter des chansons avec un degré de difficulté tellement élevé, puis avec tellement d’aisance que ça nous scie en deux! » Rafaël Dolan-Bachand mêla ensuite dynamisme et plaisir de chanter en nous présentant sa version bien unique de L’amour de Karim Ouellet! « Le charisme dans ce métier-là, c’est quelque chose de vraiment important et toi, tu mets le pied sur la scène et on a un sourire d’étampé dans face pendant deux jours! », lui dit Marc, tout sourire.

Malgré l’attachement que le coach Dupré exprima aux deux membres de son équipe, le public choisit Andy Khun pour la grande finale!

lvj_andy-2

©OSA IMAGES ET TVA

Cela laissa place à l’équipe de Marie-Mai qui nous présenta les meilleurs moments de sa journée au Zoo de Granby avant de se produire sur scène. La magnifique et talentueuse Leticia Jimenez donna l’exemple avec sa solide interprétation de Whenever, Wherever de Shakira. Accompagnée d’une troupe de danseurs endiablés, elle fit preuve de son aplomb et sa coach en fit d’ailleurs mention à la fin de son numéro : « T’as l’attitude d’une battante, d’une travaillante, d’une passionnée, puis change jamais ça, arrête-toi jamais pour personne! » Zion-Luna et Camila Ribeaux-Valdes se pointèrent à leur tour le bout du nez devant les spectateurs afin de livrer une enlevante version de Et c’est pas fini, pièce musicale écrite par Stéphane Venne et entendue pour la première fois à Star Académie en 2003. Un encouragement éloquent de leur coach témoigna du grand coup de cœur qu’elle eut pour eux dès le départ : « Vous nous montrez à chaque fois toute la force qu’on peut acquérir quand on peut compter l’un sur l’autre. Ensemble, vous êtes tellement forts et unis, vous êtes un modèle pour nous tous. Pis, j’voudrais faire mention aussi au fait que ça fait six mois que vous êtes au Québec, puis j’trouve ça fabuleux de voir la vitesse avec laquelle vous avez appris à parler en français, à chanter en français aussi. Vous êtes curieux, vous êtes intelligents et vous êtes assoiffés de la culture québécoise, donc peu importe ce qui arrive ce soir, bien, le Québec, c’est votre maison. »

Les votes furent implacables : le public choisit d’envoyer Zion-Luna et Camila en finale!

lvj_zion-luna-et-camila-2

©OSA IMAGES ET TVA

Finalement, l’équipe d’Alex conclut la soirée en nous présentant leur amusante journée de go-kartBrenden MacGowan prit courageusement les devants en choisissant de chanter en français et il réussit avec brio. Il nous interpréta La quête de Jacques Brel. Supportée par trois violonistes et un contrebassiste, cette performance témoigna de la grande maîtrise vocale du jeune chanteur! Charles Kardos entra à son tour sur scène pour nous offrir la version piano de Deux par deux rassemblés de Pierre Lapointe. Alex Nevsky, visiblement ému, lui lança : « Chaque chanson que je t’ai confiée, tu l’as portée à bout de bras, tu l’as interprétée, tu l’as magnifiée. Tu m’impressionnes à chaque fois, autant dans les discussions, dans l’humanité que t’as, dans la curiosité, l’intelligence que par ta façon de livrer un texte… Y’a rien qui va t’empêcher de briller, Charles, c’est sûr! »

Charles Kardos fut l’heureux élu du public.

charles_piano_lvj_2016

Les prestations en grande finale

Andy fit frissonner tous les spectateurs en remontant sur scène pour nous interpréter Hymne à la beauté du monde écrite par Luc Plamondon et normalement livrée par Diane Dufresne. Zion-Luna et Camila nous firent ensuite cadeau de leur agréable version de Lean On Me de Bill Withers. Charles, toujours en s’accompagnant au piano,  interpréta En chantant de Michel Sardou. « On dirait que t’en donne encore plus à chaque fois! […] C’est signe d’un grand talent de performer autant que ça avec autant de pression, t’es magnifique… J’veux t’entendre dans tellement de chansons encore. Bravo! », lui lança son coach Alex Nevsky.

lvj_koriass

©OSA IMAGES ET TVA

En attendant le dévoilement du grand gagnant de La Voix Junior, nous eûmes droit à une superbe représentation de l’auteure-compositrice-interprète Charlotte Cardin qui vint nous interpréter Big Boy seule au piano, suivie de Faufile accompagnée de Marie-Mai, puis Les échardes avec les six finalistes et Gabrielle Audet. Koriass arriva ensuite sur scène pour mettre le feu dans la place avec son entraînante Plus haut aidé par tous les candidats de cette première édition!

Au dénouement de cette incroyable soirée, nous apprîmes que Charles Kardos était LA VOIX JUNIOR du Québec! Mille fois bravo, bonhomme!

Crédit photo : ©OSA IMAGES ET TVA

Texte révisé par : Marie-Eve Brisebois

Vous pourriez aussi aimer...