_DSC6747-Récupéré

La voix d’or de Stéphanie St-Jean

Le lancement-spectacle d’une voix, LA Voix!

DSC_6871-Récupéré

© Serge Cloutier/MatTv.ca

Par : Matthy Laroche

Lorsque Stéphanie St-Jean nous a annoncé lors de la finale de la populaire émission La Voix 5 dimanche dernier que son lancement allait être tout un show, elle n’a pas mâché ses mots. En effet, au lieu d’un tout banal lancement, la chanteuse a décidé qu’en plus de nous offrir quelques extraits de son album homonyme, qu’un spectacle haut en décibels, énergique et trippant était de convenance. Chose promise, chose due, c’était le 10 mai dernier à L’Astral que les spectateurs ont pu constater l’immense versatilité vocale qu’elle possède. Stéphanie n’a offert rien de moins qu’un événement à son image, énergique et vibrant. Nous avons pu compter sur la présence sur place de quelques candidats de La Voix venus la soutenir dont Cindy Daniel, Désirée, Sam Tucker, Mad’moiselle, Mathieu Provençal et Travis Cormier.

Celle dont la vie a été chamboulée du tout au tout en un an s’est dite très choyée de pouvoir prêter sa voix à des textes signés d’auteurs extraordinaires tels que Pierre Lapointe, Michel Rivard, Carole Facal, Daniel Bélanger et Fred Fortin. En amorçant avec À toute allure, elle a su démontrer l’étendue de son talent et nous fait comprendre qu’elle mérite amplement son titre de grande gagnante. Et comme nous la connaissons surtout bien pour son côté gospel et soul, sa grande aisance vocale et sur scène avec Relève-toi le prouve très bien.

_DSC6753-Récupéré

C’est surtout avec Longueur d’onde, texte de Nicolas Saluzzo, qu’elle a fait vibrer toute la salle devant un public ébahi de la voir presque en transe, l’un de mes moments préférés de la soirée. Bien sûr, elle ne pouvait passer à côté de la chanson qui lui a permis de remporter la victoire à La Voix 4,  Ma chambre, toujours aussi émouvante puisque la chanson relate un moment difficile de sa vie, dont la plume de Pierre Lapointe a su cerner. Et comment ne pas tomber en amour avec sa version de la classique Mes blues passent pu dans porte de Offenbach ainsi que d’une version jazz de All About That Bass de Meghan Trainor. Ce qu’il faut retenir de Stéphanie St-Jean, c’est sa capacité à s’approprier les chansons. Nous y voyons une artiste avec une identité propre, assumée et authentique.

Le show se prolonge, et l’énergie est toujours présente. Nous avons eu droit à une panoplie de covers aussi impressionnants les uns que les autres dont I lost my baby de Jean Leloup, Respect d’Aretha Franklin, La vie en rose d’Édith Piaf, Le petit bonheur de Félix Leclerc ainsi que Don’t let me down des Beatles et d’un medley de Offenbach. Sa désormais célèbre interprétation de Oh happy day accompagnée de la chorale Les Petites Voix du Choeur a ému les spectateurs ainsi qu’une magnifique version de Un peu plus haut, un peu plus loin.

_DSC6713-Récupéré

Il faut se le dire, Stéphanie St-Jean a toute une voix. Bien que son album soit excellent, j’aimerais par contre la voir baigner un peu plus dans le soul et le blues pour un futur album, c’est dans ce créneau qu’elle brille fort, et je crois que nous avons véritablement besoin de ça au Québec. Procurez-vous son album dès maintenant.

Crédit de la photo de couverture : © Serge Cloutier/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...