La Convivialité, Théâtre National, septembre 2016

La convivialité

L’orthographe pour juger le bon monde

© Véronique Vercheval

Par : Sébastien Bouthillier

L’orthographe française est illogique et scientifiquement inexplicable, voilà le principal reproche linguistique que lui adressent les Belges Arnaud Hoedt et Jérôme Piron dans un court spectacle ludique interactif, La convivialité, qui débute par une dictée.

« On juge votre orthographe, mais on ne juge pratiquement jamais l’orthographe elle-même », déplorent-ils. Aussi, ils soulignent que l’orthographe française serait discriminatoire quand il faut réussir un test d’écriture pour obtenir un emploi et parce que le genre masculin l’emporte.

Le français est truffé d’arbitraires et déborde d’absurdités quand on le compare aux autres langues. Par exemple, il résiste mal à la comparaison avec le turc ou l’espagnol, langues dont l’orthographe reflète fidèlement la phonétique : on les écrit donc au son. Mais il faut être téméraire ou insouciant pour écrire au son dans la langue de Molière…

Les deux professeurs de français évoquent la nouvelle orthographe pour dire que toutes les réformes en la matière sont refusées par les locuteurs francophones eux-mêmes, qui peinent pourtant à la maîtriser! En même temps, ils s’étonnent avec amusement qu’aucune autorité ne prescrit aux francophones comment écrire. En effet, les éditeurs de grammaires et de dictionnaires ne font que constater l’usage des locuteurs de la langue.

En une soixantaine de minutes, Arnaud et Jérôme visent l’orthographe, qu’ils ont distinguée de la grammaire et de la syntaxe. Le public se régale. Le spectacle s’inscrit dans l’ère du temps postmoderne où il convient de déconstruire en critiquant l’héritage, la tradition, l’usage à l’aune d’une morale, la rectitude politique, qui assimile des critères scientifiques pour démontrer la vilaine discrimination. Mais une langue doit-elle respecter la linguistique?

La convivialité désigne un usage intuitif d’un outil autant qu’un outil dont les utilisateurs déterminent l’usage sans intervention des concepteurs ou le plaisir à communiquer parmi un groupe dont tous les membres s’accordent réciproquement le même statut : interlocuteurs, locuteurs entre eux, comme les convives partagent un excellent repas.

La convivialité, à la salle Fred-Barry jusqu’au 10 novembre.

Vous pourriez aussi aimer...