La chronique littéraire : Sam perd la tête

Perdre la tête ou trouver l’amour…

©www.editionshurtubise.com/Julie Artacho

Par : Johanne Mathieu

La recherche de l’amour est un sujet repris maintes fois par plusieurs auteurs, mais Sandra Sirois, elle, le fait de manière rafraîchissante, originale et hilarante. Dans le roman Sam perd la tête, paru chez Éditions Hurtubisel’auteure nous offre une nouvelle aventure de Samantha Jolicoeur, personnage découvert dans Sam perd la carte

À lire également : La chronique littéraire : Sam perd la carte

À 24 ans, Samantha Jolicoeur est maintenant animatrice d’une émission de radio dans une petite station et habite à Verdun. Toujours aussi colorée, drôle et séduisante, celle-ci est néanmoins toujours célibataire, et toutes ses relations semblent vouées à l’échec. En amour, Sam souhaite la totale et rencontrer le meilleur parti possible pour elle : beau, charmant, connu et influent… Elle rêve de former un couple aussi envié que celui de Valérie Joly et Patrick Boissonneault, les dieux du showbiz québécois! Qui sera l’homme de ses rêves? François, futur policier, beau et ayant les deux pieds sur terre, rencontré lors d’une virée à Myrtle Beach, mais pour lequel elle ne ressent aucune réelle passion? Oli Duranceau, qui est jeune, riche et charismatique? Ou encore Laurent, un homme d’âge mûr, directeur de projets, qui se montre galant et attentionné envers elle? L’amour est parfois là où on ne le cherche pas…

Dans cette deuxième aventure, on retrouve avec plaisir le personnage de Samantha Jolicoeur, qui accumule toujours les frasques rocambolesques, même si elle ne se retrouve pas à l’autre bout du monde! Qu’on la retrouve lors d’une cuite à Myrtle Beach, à Repentigny, qui est bien « loin » de la ville et n’est pas très glamour, ou faisant la tournée des médecins pour trouver une solution à un problème d’infection… plutôt gênant, les déboires du personnage de Sandra Sirois sont toujours aussi humoristiques et divertissants. Et la quête de l’amour toujours aussi ardue. Car où le trouver? Avec un homme riche, conduisant une Cadillac blanche de l’année, avec qui l’on déguste un repas hors de prix? Ou avec un homme doux, gentil, attentionné et drôle? L’auteure nous démontre qu’en voulant trouver l’amour à l’image de ce que l’on voit trop souvent à l’écran ou dans les magazines, on peut s’éloigner de l’amour véritable. Le lecteur ne connaîtra aucun temps mort ni aucun ennui dans cette brique de 316 pages. Un livre parfait pour la saison estivale!

Sam perd la tête, de Sandra Sirois (2019), Éditions Hurtubise, Montréal, 316 pages.

Crédit de l’image en couverture : www.editionshurtubise.com

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...