La chronique littéraire : Sam perd la carte

Entre paradis… et catastrophe!

09161e_62a2bc17be40e3d192bcb3d8174f7118

© www.sandrasiroisanimatrice.com

Par : Johanne Mathieu

Avec Sam perd la carte de Sandra Sirois, paru chez Hurtubise, on a droit à un roman haletant, très humoristique, rempli d’aventures plus abracadabrantes les unes que les autres… et qui nous fait même un peu rêver!

Tout va de travers dans la vie de Samantha Jolicœur : ses amours, sa vie professionnelle, son appartement et ses relations avec sa famille. Sur un coup de tête, elle démissionne de son travail et achète un billet d’avion. Elle n’a qu’un but : fuir ses problèmes et rendre sa vie plus intéressante. Bonjour, l’aventure!

De Munich, où elle prend part à l’Oktoberfest, jusqu’en Thaïlande, où elle rejoint son ami David, un étudiant français dont elle a fait la connaissance au Québec, Sam rencontrera plusieurs embûches sur sa route et multipliera les bévues. Sam en verra de toutes les couleurs, et sa vie deviendra des plus excitantes! Et peut-être qu’au passage, rencontrera-t-elle l’homme de sa vie, son Tarzan, son Chris Evans, son Johnny Depp! Sam vivra assurément des émotions fortes, mais est-elle réellement faite pour vivre de grandes aventures? Et jusqu’où ce voyage au bout du monde la mènera-t-elle?

09161e_228dc75a9f39c52a566c2544e14912a2

© www.sandrasiroisanimatrice.com

Ce premier roman de Sirois est tout, sauf ennuyant. C’est un feu roulant d’intrigues et d’incidents malencontreux où se mélangent en alternance et sans arrêt l’illusion paradisiaque, le désenchantement et la quasi catastrophe. Le personnage de Sam a vraiment le don de se mettre les pieds dans les plats et tout est prétexte à l’aventure, comme manger du poulet cru ou se faire attaquer par un singe…

Entre nuits intenses et bien arrosées, panoramas paradisiaques et péripéties rocambolesques, l’imagination de l’auteure ne connaît pas de limites. Et il y a cette série d’allusions de toutes sortes qu’elle fait au fil des pages sur différents acteurs, films, personnalités publiques ou encore œuvres littéraires. J’ai bien aimé, et ça ajoute au côté déjà amusant et léger du livre. Un vrai divertissement d’un bout à l’autre et qui nous donne, à nous aussi, la piqûre du voyage.

Sam perd la carte, de Sandra Sirois (2017), Éditions Hurtubise, Montréal, 290 pages.

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...