La chronique littéraire : Où est passé mon week-end?

À la recherche du temps perdu

gr_9782761949668 (5)

© www.editions-homme.com

Par : Johanne Mathieu

La pensée vous traverse sûrement l’esprit occasionnellement ou peut-être de façon plus récurrente : les semaines, mais surtout les fins de semaine, passent à une vitesse folle. Vous manquez de temps et celui-ci vous file trop facilement entre les doigts… Dans son ouvrage paru aux Éditions de l’Homme, Katrina Onstad aborde ici un sujet très actuel et se pose également la question qui en taraude plusieurs : Où est passé mon week-end?

Le week-end, moment de liberté totale où on prend tranquillement son temps? On dit souvent adieu à nos week-ends et on engloutit ces heures dédiées au loisir et au repos en prolongeant la semaine régulière de travail, en accumulant les petits boulots, en nous montrant disponibles en tout temps pour notre employeur ou nos clients… Et même lorsque notre situation financière est plus que satisfaisante, eh bien, on en redemande! Cet ouvrage démontre entre autres comment, en un siècle, les ouvriers ont si durement gagné ces petites 48 heures de liberté, et comment nous avons réussi à les perdre en seulement une dizaine d’années. Mais il explique également comment retrouver tout ce temps qui devrait être consacré à la farniente. Katrina Onstad conteste la culture du travail, de la productivité à tout prix et du surmenage. Elle explore ici l’histoire, l’anthropologie et la psychologie du week-end heureux.

Ce livre est un véritable manifeste sur le week-end. L’auteure interroge notre rapport au temps et livre ici une réflexion sur ce qu’ont déjà été nos week-ends et sur ce qu’ils sont devenus. Elle questionne aussi cette façon que nous avons de vivre une existence qui tourne autour du travail, mais aussi cette obsession de tout planifier, parfois même nos loisirs et nos moments de plaisir.

gr_ONST1001

© www.editions-homme.com

Nous avons tous besoin de recharger nos batteries et de nous changer les idées, sinon, ce sont tous les aspects de notre vie qui en souffrent. L’auteure nous incite donc à être plus flexibles et plus ouverts à l’imprévu et lance quelques pistes pour nous amener à nous tourner vers autre chose que les innombrables heures passées devant la télé et les séances de magasinage. Elle donne ainsi une multitude de conseils pour connaître de meilleurs week-ends. Une belle incitation à repenser non seulement nos week-ends, mais aussi notre mode de vie et nos priorités, et sur comment ralentir et étirer le temps, tout en le remplissant de nouvelles expériences et d’activités qui briseront la monotonie de la semaine… de la manière la plus libre qui soit.

J’ai bien aimé cette vision qui nous pousse à nous interroger sur notre manière de vivre, sur notre rapport au travail, mais aussi sur notre rapport au jeu et au plaisir de profiter de ces moments de liberté, à faire des activités épanouissantes ou à être ensemble.

Où est passé mon week-end?, de Katrina Onstad (2018), Éditions de l’Homme, Montréal, 248 pages.

Texte révisé par : Nabila Chabane

Vous pourriez aussi aimer...