La chronique littéraire : Astérix chez les Québécois : un Gaulois en Amérique

Nous sommes fous de ces Gaulois!

© www.renaud-bray.com

Par : Johanne Mathieu

Depuis sa création en 1959 et quel que soit l’album dont il est la vedette, en compagnie de son fidèle compagnon Obélix, Astérix n’a jamais cessé de fasciner les lecteurs de tous âges. Dans le livre Astérix chez les Québécois : un Gaulois en Amérique, paru chez Hurtubise, Tristan Demers nous fait replonger avec plaisir dans l’univers de ces deux sympathiques Gaulois, pour qui les Québécois se sont pris d’affection.

Superbement illustré et truffé d’informations inédites, ce livre de Demers nous explique et nous fait comprendre mieux le pourquoi de cet amour franco-québécois unique : les créateurs d’Astérix, Goscinny et Uderzo, nous font littéralement tomber dans leur œuvre depuis des générations! Cet essai est non seulement un clin d’œil aux souvenirs littéraires, mais aussi télévisuels de notre enfance, mais celui-ci porte un regard affectueux sur ces irréductibles Gaulois. On connaît les prémices de leurs aventures : un village qui résiste aux envahisseurs romains sans jamais faiblir, grâce à une potion magique qui leur donne une force incommensurable. Ils sont courageux, revendicateurs, rigoleurs, râleurs, amicaux, amateurs de bonne chère, aimant rire et faire la fête… tout comme les Québécois. Les lecteurs se retrouvent et se reconnaissent dans ces personnages. L’auteur dresse un parallèle intéressant d’ailleurs entre le peuple gaulois et le nôtre, et ce, à plusieurs niveaux : historique, politique, culturel, etc.

© www.editionshurtubise.com

9 dessins animés, 4 films, 373 millions d’albums vendus dans le monde, traduits en 111 langues et dialectes, l’Astérixmania a fini par gagner le Québec et les Québécois ont tellement adopté le petit Gaulois et son acolyte qu’Astérix est la bande dessinée est la plus vendue et celle qui a le meilleur placement dans les librairies et les grandes surfaces. Les personnages et leur univers, créés par Goscinny et Uderzo, ont non seulement inspiré les bédéistes, les caricaturistes, et même les artistes peintres, mais ont eu un réel impact sur notre culture et notre imaginaire collectif. Fort de sa notoriété, on retrouve Astérix et Obélix partout, même les grandes entreprises en ont fait des ambassadeurs de choix, comme Alcan, les Biscuits Viau ou Coca-Cola. L’auteur nous fait également découvrir comment est assuré l’avenir de l’œuvre, d’abord après la mort de Goscinny, mais aussi à l’ère du numérique, où les artisans qui donnent vie aux aventures des personnages qu’on aime tant doivent user de créativité pour continuer à rejoindre ses lecteurs. Un ouvrage qui nous replonge avec joie dans notre enfance et dans nos souvenirs.

Astérix chez les Gaulois : un Gaulois en Amérique, de Tristan Demers (2018), Éditions Hurtubise, Montréal, 178 pages.

Vous pourriez aussi aimer...