Juste pour ados, défi relevé ?

#PasGame de lire ça! 

© Catherine Leclerc/MatTv.ca

Par Marie-Hélène Amyot

En tant que journaliste pour MatTv.ca, mon mandat initial était d’assister à l’événement Juste pour ados 4, animé par Pascal Morrissette, dimanche dernier, sur la Place des Festivals. Cependant, un texte de La Presse, signé Marc Cassivi, a captivé mon attention, comme celui de plusieurs autres. Les influenceurs n’ont pas tardé à donner leur opinion sur le sujet, que j’ai lu avec intérêt. C’est donc avec ce débat en tête que j’écrirai les prochaines lignes.

Dimanche 21 juillet, Quartier des spectacles, il fait très beau. Contrairement à la possibilité de pluie annoncée, la météo est du côté des ados. Ils sont nombreux à s’exclamer devant les personnalités du milieu artistique présentes. Les jeunes filles sont en voix, croyez-moi! En majorité, elles sont souriantes et comblées. On peut apercevoir quelques parents, ici et là, venus accompagner leurs ados.

Seize heures : l’événement commence. Du haut de la salle de presse de la section VIP (vous comprendrez pourquoi je précise), je regarde le spectacle, mais aussi, ce qui se passe plus bas. Je remarque que beaucoup de spectatrices sont rassemblées devant la section où je me trouve, tendant leur petit cahier au travers de la barrière qui les séparent de leurs personnalités chouchous, dans l’espoir d’avoir leur autographe.

Durant ce temps, le spectacle continue. Et malgré la musique entraînante, très 2018-2019, et l’animation de Pascal Morrissette, qui a la cote auprès des jeunes, plusieurs personnes n’ont de yeux que pour les gens qui se trouvent dans la section VIP. Rafaëlle Roy et Rick Pagano, découverts à La Voix, ont cependant attiré l’attention du public avec une magnifique interprétation de la très connue Shallow. Cath « Peach » et Alanis, mises en lumière à Occupation double, sont venues relever le défi de ne rien publier sur les réseaux sociaux durant 10 secondes, elles qui sont très présentes sur Instagram. Mission accomplie avec succès! En parallèle, alors qu’ils sont nombreux à rire du costume d’hamburger de Mariana Mazza, je jette un coup d’œil plus bas, pour constater qu’il y a encore autant d’action. Trois jeunes garçons tiennent une grande pancarte qui témoigne de leur admiration pour quelqu’un que je ne connais pas. Deux demoiselles, dont une aux cheveux orange fluo, apposent leurs signatures dans plusieurs carnets. (Ma recherche m’apprendra que Chrystine et Vanessa, 2FillesOrdinaires, sont fort sympathiques)

Sur scène, Mariana en est à affronter Morrissette dans un concours de qui a la voix la plus grave. Aidée par des ballons gonflés lui donnant une voix de ténor, Mazza remporte la manche. Lui succèdent, Debbie Lynch White et Ève Landry, venues réciter de manière émouvante une recette de muffin aux bleuets. Tout un défi à relever dans le cadre de l’événement dont le thème est #PasGame. Je ne vous surprendrez pas en vous disant que les deux comédiennes ont relevé le défi haut la main. À l’étage en-dessous, j’aperçois Livia Martin accompagnée de son copain Brandon St-Jacques-Turpin, également comédien, tout sourire alors que le duo est acclamé par les ados.

Au son de la voix de Ludovick Bourgeois, venu chanter Desert Song, je remarque que dans la foule, on distribue des bouteilles d’eau aux jeunes. Il fait chaud, il faut rester hydratés! Soudainement, j’entends la même chanson, mais avec un air beaucoup plus rock. Le jeune Bourgeois, accompagné de Simon Morin et Redgee, relevait son défi; surprendre l’animateur avec une interprétation différente. Défi relevé alors que des jets de fumée étaient projetés sur le devant de la scène, au son d’une guitare électrique.

Alors que les démonstration d’amour des ados envers les personnalités de la section VIP se poursuivent, une sympathique compétition oppose 2 équipes de 4 artistes. La première composée de Pierre-Luc Funk, Valérie Chevalier, Matthieu Pepper et Sarah Mottet affrontait la seconde réunissant Kevin Raphaël, Marilou Morin, Pascal Barriault et Pierre-Yves Roy-Desmarais. Ce fut une performance inspirée du discours, projeté sur un grand écran, de Greta Thunberg, jeune militante suédoise écologiste âgée de 16 ans. Réunissant musique et danse, j’ose espérer que la foule présente a porté autant d’attention au message qu’à l’aspect artistique, à ne pas négliger, du numéro.

Sur scène, le prolifique auteur Simon Boulerice, accompagné de Peach et Alanis, se déhanchait comme jamais afin d’offrir le plus grand cours de zumba. En toute honnêteté, les déhanchements se faisaient rares dans la foule, ou peut-être n’était-ce simplement parce que nos jeunes sont un peu rouillés du bassin, mais bon. Malgré l’amour qu’il lui porte, le public était assez discret au niveau de la participation. Qu’à cela ne tienne, il s’est dégourdi lors du retour de Rafaëlle Roy et Rick Pagano, venus interpréter Old Town Road, signifiant ainsi le début du meet up. Si l’expression ne vous est pas familière, sachez qu’elle est couramment utilisée et que nos ados la comprennent parfaitement bien, si je me fie à l’ampleur des cris entendus.

C’est donc massés aux abords du couloir où les personnalités allaient défilées que les jeunes s’apprêtaient à vivre LE moment qu’ils attendaient depuis le début de l’événement. Enfin voir, parler et toucher à celles et ceux qu’ils admirent et en être heureux. N’est-ce pas ce qui compte par-dessus tout pour un événement comme celui qu’est Juste pour ados? Je crois que oui. Alors, Pascal Morrissette et compagnie, défi réussi !

Crédit photo : © Catherine Leclerc/MatTv.ca

Texte révisé par : Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...