« Juste personnages », un gala à mourir de rire

Nos humoristes préférés enfilent la peau de personnages hauts en couleur et irrésistibles

badouri_antoine_006

©Eric Myre Photographe

Par : Alizée Calza

Pour sa 35e édition, le Festival Juste pour Rire a décidé de faire un gala avec un thème qui résonnerait dans le cœur de nombreux Québécois : « Juste Personnages ». Comme l’année précédente, c’est le duo insolite formé de l’humoriste Rachid Badouri et du magicien français Eric Antoine qui a fait résonner les rires dans la grande salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

Pour souligner dignement ce thème, les animateurs se sont mis dans la peau de différents personnages. Ils ont ainsi organisé, au grand plaisir du public, une rencontre entre Kim Jong Un et Donald Trump et ont inventé Super Salopard et Œil de Faucon, deux super héros que, sans aucun doute, Marvel et DC s’arracheront bientôt.

badouri_antoine_083

©Eric Myre Photographe

Si les animateurs étaient en feu, les humoristes invités avaient préparé des numéros à faire pleurer de rire leur audience en respectant fidèlement le thème imposé. Vincent C a joué les sorciers vaudous dans un numéro de suggestion aussi piquant qu’amusant, Anthony Kavanagh a imité un avocat pour enfant et Patrick Groulx a remis la soutane du Curé Poirier pour réinterpréter certains passages de la Bible. Alexandre Douville a tenté quant à lui de casser l’image de criminel qui colle à sa peau, les Denis Drolet ont voulu prouver qu’ils n’étaient pas des personnages et Sylvain Larocque s’est prêté à l’expérience pour raconter des blagues qu’on ne pourrait pas dire sans costume.

ddrolet_003

©Eric Myre Photographe

Les animateurs ont eux-mêmes présenté un numéro chacun. Eric Antoine a donné une master class de magie pour prestidigitateur amateur qui en a fait sourire plus d’un. Rachid Badouri a décidé de parler de sa fille de trois ans dans un sketch aussi hilarant que touchant.

Une mention spéciale à l’humoriste français Issa Doumbia qui s’est mis dans la peau d’une professeure d’auto-école africaine. Si son cours de conduite pourrait laisser les professionnels de la route pour le moins perplexes, il a prouvé son talent d’humoriste dans cette prestation remarquée. À la fin de celle-ci, il a ému le public en le remerciant d’être présent pour assister à la réalisation d’un rêve d’enfance : se produire sur une scène montréalaise.

doumbia_011

©Eric Myre Photographe

Si certains numéros étaient moins originaux et pétillants que d’autres, au final, le gala « Juste Personnages » laisse les abdos en compote et un sourire en pleine face. On ne peut donc que se réjouir que ce spectacle ne soit que le début d’une série de galas qui se poursuivra jusqu’au 23 juillet car, à la fin du show, une seule question se lit dans les yeux des spectateurs : à quand le prochain ?

Crédits photos : ©Eric Myre Photographe

Texte révisé par: Nabila Chabane

Vous pourriez aussi aimer...