Carrie Fisher (2)

JFL Carrie Fisher Comedy Gala

Princess Leia et bien plus

Carrie Fisher (2)

©Eric Myre

Par : Martial Genest

Carrie Fisher Comedy Gala était présenté dans le cadre de Just For Laugh. Ce dimanche 31 juillet, la salle Wilfrid-Pelletier vibrait d’une certaine énergie et la foule présente attendait avec impatience l’arrivée de Carrie Fisher sur la scène.

D’entrée de jeux, celle-ci connue pour son rôle de Princess Leia donne le ton et exprime son découragement de la machine hollywoodienne; puisque celle-ci n’a plus de place pour une femme mature, et de sa recherche continue de la jeune actrice svelte et jolie. Celle-là, qui fut le fantasme de plusieurs jeunes garçons à une certaine époque, fait mention comment Hollywood l’a remis à l’écran, mais cette fois le titre est passé de princesse à général, et son petit bikini échangé pour un uniforme, un look totalement masculin selon elle.

Carrie Fisher (1)

©Eric Myre

La course à la présidence américaine, l’intolérance, le racisme ainsi que l’homophobie sont certains des sujets tournés en dérision par Brian Posehn, Celia Pacquola, Nathan MacIntosh, Joel Creasey, Cristela Alonzo, Ivan Decker, Jim Norton et Ronny Chieng. Ces comédiens de différentes origines démontrent avec brio que peu importe l’ethnie, les valeurs humaines sont les mêmes.

Après une courte mention du prix Jean Hersholt remis à Debbie Reynolds lors de la dernière cérémonie des Oscars, elle continue en mentionnant que, si sa mère avait comme elle eut à faire une suite au film Singing in the rain, elle serait reconnue seulement pour ce rôle. Elle poursuit avec une parodie de ce qu’aurait pu être le titre de la suite d’autre films, dans lesquels elle a tenu un rôle.

Celia Pacquola

©Eric Myre

Le spectacle se termine sur un numéro musical où elle chante que nous sommes tous accros à quelque chose; que ce soit une dépendance aux substances illégales, alcool ou autres. La foule n’est pas restée indifférente lorsque Gary, le bouledogue français de la comédienne, a fait une apparition sur la scène et était même présent lors du salut final.

Un spectacle de cette envergure subit parfois des embûches, mais à ma grande surprise, les 2 heures de celui-ci se sont déroulées à un bon rythme, et lors de la sortie, je n’ai entendu que des éloges sur ce qu’on venait de voir. Pour un soir, la princesse était la reine de la scène.

Ivan Decker

©Eric Myre

Pour ceux n’ayant pu se procurer de billet pour ce spectacle, celui-ci était enregistré, et il vous sera possible de le voir lors de sa télédiffusion.

Texte révisé par : Louise Bonneau

 

Vous pourriez aussi aimer...