Jeune vs. vieux à Juste pour rire

La nostalgie du temps qui passe 

bb2

©Martial Genest/MatTv.ca

Par Isabelle Dominique Kroeh

Samedi avait lieu le cinquième gala Juste pour rire de la saison à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. Animé par Philippe Bond et Michel Barrette sous le thème des grandes rivalités québécoises, le sympathique duo a abordé  les clichés entourant les jeunes et les moins jeunes à l’aide d’une brochette d’artistes impressionnante dont François Morency, Les Denis Drolet, Julien Tremblay, Mélanie Ghanimé, Réal Béland, François Léveillée, Sylvain Larocque, Jean-François Baril et Jean Lapointe.

L’excellent numéro d’ouverture des deux animateurs de la soirée a permis d’aborder dès le départ la sempiternelle question de l’âge qui fait toujours autant jaser. Parmi les bonnes blagues scriptées pour l’occasion, Philippe a lancé à son partenaire de scène que c’était lui le jeune entre les deux argumentant « J’ai l’âge de ta blonde! ».  François Morency a  ensuite foulé la scène, présentant un numéro divertissant et bien reçu sur le vieillissement, relatant le triste constat que s’il meurt à 5o ans, il sera considéré comme jeune alors que vivant, il est considéré comme vieux. Puis, Julien Tremblay, guitare au cou, s’est questionné sur ce qui fait qu’on est  jeune ou vieux. Malgré tout, il avoue avoir hâte de vieillir parce que ça vient avec des privilèges dont celui de ne plus se faire demander la question de l’âge tellement on est rendu vieux! Michel Barrette a poursuivi les festivités en abordant la question « On es-tu jeune ou on es-tu vieux? ». Étant lui-même avec une femmes de 20 ans sa cadette, il a notamment partagé un conseil que lui avait donné Janine Sutto, soit celui de toujours s’entourer des plus jeunes afin de garder sa jeunesse. Les anecdotes sur sa vie sexuelle ainsi que sur les poils de ses bijoux de famille, bien que cocassesauraient pu être légèrement écourtées.

bb8

C’est Philippe Bond qui a brillé le plus fort lors de ce gala, partageant des souvenirs d’enfance de ses parents, suivi de près par Réal Béland (se qualifiant de « Grégory Charles des thèmes d’émissions télé« ) parlant de nostalgie et impliquant la salle dans la remémorations de vielles chansons associées à des émissions tels Goldorac, Albator, Au pays de Candy, Les Mystérieuses Cités de l’or et Dynastie. En contrepartie, le numéro des Denis-Drolet a manqué de punch, ces derniers laissant momentanément derrière eux leur personnage respectif et s’excusant de ce qu’ils ont pu faire subir à leurs fans depuis quinze ans. Quant à la très charmante Mélanie Ghanimé, bien qu’elle se soit méritée une des nombreuses ovations de la soirée, son numéro sur l’épilation de ses parties intimes étaient plus ou moins drôle. Sans remettre en question son talent énorme, il aurait été intéressant de la voir aborder un sujet différent. Côté surprise de la soirée, ce fut certainement l’arrivée de Jean Lapointe, qui a reçu une ovation dès son arrivée sur scène en marchette (faisant bien sûr un clin d’oeil à son âge), sans même avoir à compter une seule blague!

En tout ou partie, ce fut une soirée plus que réussie puisque les spectateurs sont repartis de la salle après plus de 100 minutes de spectacle, souriants et bien divertis.

Crédit photo : Martial Genest/MatTv.ca

Texte révisé par : Cloé Lavoie

Vous pourriez aussi aimer...