Je t’aime en chocolat

4e édition pour les amoureux du chocolat

150206_BC_JTMEC_HR_122

© État brut

Par Jessica Hébert

Du 6 au 8 février derniers, c’était la 4e édition de Je t’aime en chocolat au Marché Bonsecours. La designer de mode Anne de Shalla et chocolat Cacao Barry sont derrière la production de ce rendez-vous des amateurs de chocolat. « C’est un évènement chaleureux, rassembleur, très créatif. C’est un pur moment de bonheur. C’est chaud, ça nous allume. Il y a l’odeur du chocolat… c’est un grand aphrodisiaque! Ça se goûte, ça se mange… je ne connais personne qui est malheureux à côté du chocolat », m’avoue Anne de Shalla.

En grande amatrice de chocolat et de mode, j’ai su trouver mon bonheur à cet évènement. Mes yeux se sont réjouis des robes et des chapeaux en chocolat. Les défilés sont toujours les points culminants de l’évènement. « Quand on fait des défilés de mode, il faut toujours penser à un côté commercial, c’est un côté où on impressionne les gens pour qu’ils se souviennent de nous, mais on sait qu’il faut vendre le produit, m’explique Anne de Shalla. Quand on fait des choses en chocolat, on laisse tout simplement aller notre imagination. On sait que l’on ne revendra jamais la robe : c’est juste un moment de plaisir. Il y a deux chemins, soit le chocolat à la mode ou la mode au chocolat. » Cette année, il y avait cinq designers de mode qui se sont associés à des chocolatiers. Gabrielle Sylvestre a choisi de travailler avec Marc Chiecchio de Marius et FannyPrisca Mara a fait équipe avec le chocolatier alchimiste Olivier PiffaudatSabrina Dubé s’est associée à Michaël Cotard de Cotard Chocolatier et finalement Anne de Shalla a clôturé le défilé avec Philippe Vancayseele et Nicolas Dutertre de l’Académie du chocolat et avec Ludovic Fresse de Chocolats Privilège. « Les designers ont un thème, trois mannequins et carte blanche. Ils se marient avec des chocolatiers. Ils font quelque chose. Chacun a son thème, c’est une liberté totale », me raconte Anne de Shalla.

150206_BC_JTMEC_HR_094

© État brut

En plus des robes de chocolats, les danseuses de l’École de Danse Rose Marie Mullen défilent les chapeaux de chocolats créés par Olivier Piffaudat, la Chocolaterie Mathilde Fays, les Chocolats Privilège et l’Académie du Chocolat. Il y a également eu un défilé des tout petits (3 à 8 ans).

À la vielle de la St-Valentin, c’était l’endroit parfait pour y faire nos achats de chocolats et de produits gourmets chez l’un des 40 exposants. « Au départ, on sollicitait les artisans, il fallait vendre le projet, m’avoue Anne de Shalla. Maintenant ce sont eux qui nous appellent. » Un rendez-vous chaleureux et gourmand pour combattre le froid de l’hiver!

Crédit  photo: © État brut

Vous pourriez aussi aimer...