Ibéricos : Taverne à tapas espagnoles

Authentique et chaleureux 

_DSC7217

© Ariane Simard-Picard/MatTv.ca

Par : Marie-Christine Jeanty

C’est par une journée pluvieuse que nous avons eu le bonheur de découvrir la chaleureuse taverne à tapas, Ibéricos située sur la rue Saint-Denis, en plein coeur du Plateau Mont-Royal et à deux pas du métro. Je dis le bonheur, car je vous le confirme, Ariane et moi avons eu un coup de coeur pour ce restaurant. Dès la première bouchée dans leur plateau de charcuterie, nous étions sous le charme. Le charme a opéré jusqu’à la dernière bouchée de la décadente ganache de chocolat (huile d’olive et fleur de sel).

Ibéricos, qui a ouvert tout discrètement l’an dernier, était d’abord un magasin d’importation de produits espagnols typiques comme le jambon ibérique de bellota (aussi connu sous le nom de pata negra), l’huile extravierge et le riz de Valencia. Le propriétaire de cette boutique, Joseph Ramirez, a décidé d’étoffer son offre en s’associant à Haissam Souki Tamayo, qui était depuis trois ans chef des cuisines aux côtés de l’étoilé Carles Abellan au Tapas 24.

_DSC7132

Le chaleureux et accueillant chef vénézuelien Haissam Souki Tamayo, (d’ascendance basquo-libanaise) est tombé amoureux de la cuisine dès son jeune âge à Caracas. Il s’initiera  à la cuisine basque à San Sebastian avec des chefs comme Martin Berasategui et Pedro Subijana. Avec son bagage diversifié, il nous offre une cuisine espagnole authentique avec des accents du terroir québécois parfois. Cela donne un résultat qui réjouit les papilles gustatives à chaque bouchée. D’abord, vous ne pouvez pas aller au Ibéricos sans goûter à leur charcuterie.

C’est donc avec une bonne planche de pata negra, de longe de porc et de chorizo, accompagnés de pan con tomate (morceaux de pain revêtus de tomates broyées et d’un filet d’huile d’olive) que nous avons débuté notre dégustation. Celle-ci s’est poursuivie avec un enchaînement de tapas les plus savoureux les uns que les autres : Croquetas de Rabo de Toto (queue de boeuf), Setas de temporada (champignons du Québec) notamment. Nous avons également adoré les Buñuelos de Bacalao (beignets à la morue, miel et citron) et les Berenjenas de Can Josep (aubergines, yaourt, miel et feta).

_DSC7206

Alors nous vous conseillons fortement d’y aller. En plus, dès le 12 mai, les samedis et dimanches à partir de 10 h 30, ils ouvriront pour le brunch. On y retourne définitivement pour les charcuteries, pour l’accueil chaleureux et cette occasion de se sentir en Catalogne sans avoir pris l’avion. C’est ça aussi le bonheur de vivre à Montréal.

 

Crédit photo : © Ariane Simard-Picard/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...