Hamlet

Hamlet Director’s Cut

La tragédie d’une vie enfin expliquée

Hamlet 2

© Benoit Beaupré

Par : Sébastien Bouthillier

Plus qu’une pièce de théâtre, c’est une pièce de théâtre où survient une pièce de théâtre grâce au pantomime et à la narration du seul personnage : Hamlet. La célèbre pièce de Shakespeare n’est pas jouée, Marc Beaupré excelle à la raconter dans la peau du personnage principal.

Assoiffé de pouvoir, son oncle a assassiné le père d’Hamlet, le roi, et a séduit sa mère. Pour comprendre comment cela a pu survenir, Hamlet devient metteur en scène de ces moments fatidiques. Il s’imagine dans la peau de sa mère, de son père, de son oncle jusqu’à ce que la scène où son existence a chaviré soit limpide.

Seul sur scène, Hamlet essaie de capter les spectres de ses proches que ses souvenirs projettent dans la pénombre. Les contours de ces ombres qu’il expulse de sa conscience s’aperçoivent sur un voile placé entre Hamlet et le public. Quand même, il doute de ses souvenirs. Tout ceci est-il plausible ou imaginé?

Pour le résumer par une expression courante, Hamlet cicatrise ses blessures grâce à l’art-thérapie, le théâtre dans son cas.

François Blouin et Marc Beaupré adaptent et mettent en scène ce spectacle d’une soixantaine de minutes époustouflantes. Ils présentent ce printemps leur troisième décapage d’une œuvre classique, après Caligula Remix et Dom Juan Uncensored. Déjà, ils annoncent l’Illiade Showdown, le rap des vers d’Homère.

Hamlet Director’s Cut, en supplémentaire à La Chapelle jusqu’au 14 avril.

Crédit photo : Benoit Beaupré.

Texte révisé par : Ho-Chi Tsui

Vous pourriez aussi aimer...