DSC08190

Guérilla Poubelle

Punk, féminisme et engagement social 

DSC08190

©Photo officielle/Slam Disques

Par : Ariane Coutu-Perrault 

La tournée québécoise du dernier album La nausée de Guérilla Poubelle prenait son envole à la salle le Ministère mercredi dernier. Drôle de timing pour commencer la tournée, mais les trois musiciens français n’ont pas manqué de le faire oublier avec une prestation déchaînée, malgré le décalage horaire. Slam Disques avait préparé une grosse soirée avec BatbatNoé Talbot et Varlope pour réchauffer la scène et offrir un accueil chaleureux à nos cousins de la France. Chouchou au Québec depuis longtemps, Guérilla Poubelle a commencé le spectacle devant une salle pleine et vraiment heureuse de les revoir depuis presque 2 ans d’absence dans la province. Épuisés du voyagement, ils ont balancé je ne possède que mon corps pour donné le ton au spectacle qui ne laissait pas trahir leur fatigue.

DSC08243

Très tôt dans la soirée, le groupe de punk rock engagé parle de féminisme et félicite la foule montréalaise de si bien réagir à ce genre de statement, foule qui avait déjà applaudi chaudement la chanson de Varlope contre la culture du viol. Avant de jouer Les fils et les filles des sorcières que vous n’avez pas brûlées,  GxP  établit un environnement safe space, et parle de leur dernière expérience à Montréal, où leur prise de position féministe avait été tout aussi bien reçue et qui avait motivée une prise d’action de la part du public face à un individu aux gestes suspicieux. Ils ajoutent que ce genre de comportement n’a pas ça place nulle part, mais qu’il faut commencer à faire le ménage, dans nos salles, puis ensuite partout ailleurs. Dans cette lancée d’engagement social et de safe space, le trio français prouve une fois de plus leur intégrité et leur pertinence en parlant d’anxiété et de maladies mentales, autre problème que Guérilla Poubelle aborde dans leurs chansons, s’adressant avec solidarité aux gens souffrant de dépression présent ce soir-là, leur dédiant la chanson Carcassonne.

IMG_0709

Prenant leurs messages et leur position politique à cœur, leur musique transpire cette rage de vivre, mais aussi le côté rassembleur que la communauté punk rock crée, et ça , Guérilla Poubelle l’a compris à merveille. Tellement qu’ils oublient presque de parler de leur nouvel album, même s’ils jouent plusieurs chansons tirées de ce dernier, entrecoupé par des vieux classiques comme Demain il pleut et Être une femme. Ils annoncent également un spectacle surprise le 22 juillet à l’Escogriffeparmi plusieurs dates à travers de Québec qui sont prévus pour la tournée de La Nausée, avec une très belle variété de groupes, signés Slam qui gagnent à être découvert, manquez pas ça!

Crédit photo : ©Photo officielle/Slam Disques

Vous pourriez aussi aimer...