Retour sur les Golden Globes


moisson-de-golden-globes-pour-la-la-land
©Kevin Winter /Getty Image

Par : Anny Lemire

La 74e cérémonie des Golden Globes avait lieu dimanche dernier et malgré l’ensemble des problèmes techniques auxquels la célèbre soirée de remise de prix a dû faire face, ainsi que l’illustre manque de présence de Jimmy Fallon, l’animateur de la soirée, plusieurs artisans du films ont été dûment récompensés pour leurs efforts.

Le triomphe de La La Land

Tout au long de la soirée, La La Land s’est vu remettre pas moins de sept prix (sur les sept catégories où le film était nommé) notamment dans la catégorie meilleur film musical ou comédie. C’est également avec élégance que Ryan Gosling et Emma Stone ont chacun accepté une statuette d’or dans les catégories respectives du meilleur acteur et de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie. Damien Chazelle, quant à lui, a récolté les prix pour meilleur réalisateur ainsi que meilleur scénario. Finalement, Justin Hurwitz a fait honneur au chef d’œuvre cinématographique avec la meilleure musique de film et la meilleure chanson originale (City of Stars).

foxnews
©NBCUniversal

Les prouesses de Night Manager

La mini-série The Night Manager a eu son moment de gloire lorsqu’elle a remportée trois prix pour meilleur acteur (Tom Hiddleston), meilleur acteur dans un second rôle (Hugh Laurie) et meilleure actrice dans un second rôle (Olivia Coleman) pour une mini-série. The Night Manager, une adaptation du roman Le directeur de nuit (1993) de John le Carré est composé de 6 épisodes, qui ont été diffusés sur BBC One du 21 février 2016 au 27 mars 2016. Dans cette série, Tom Hiddleston interprète Jonathan Pine, un ancien soldat britannique qui occupe maintenant un poste de directeur de nuit dans un hôtel et qui sera recruté pour enquêter sur la prétendue alliance entre une agence de renseignements et un trafiquant d’armes.

la-et-hc-the-crown-golden-globes-2017-20170108
©Allen J. Schaben

Les séries télévisées

C’est à Billy Bob Thornton qu’est revenu l’honneur du meilleur acteur dans une série télévisée dramatique pour Goliath, alors que le titre de meilleure actrice pour une série dramatique, est allé à Claire Foy pour son rôle d’Élizabeth dans la série originale de Netflix, The Crown. Cette série a également reçu le titre de meilleure série télévisée dramatique pour l’année 2016.

Du côté des séries de type comédie, c’est Donald Glover qui a obtenu la statuette d’or pour son rôle dans Atlanta. C’est cette même émission qui a été nommée meilleure série comique ou musicale. Pour la catégorie meilleure actrice dans une série comique ou musicale, c’est Tracee Ellis Ross qui a obtenue le prix pour Black-ish.

Même si The Night Manager a raflé trois prix dans la même catégorie, c’est Sarah Paulson et The people Vs O.J. Simpson qui ont reçu les prix respectifs de meilleure actrice dans une mini-série et meilleure mini-série ou meilleur téléfilm.

la-et-mn-golden-globes-isabelle-huppert-20170108
©Allen J. Schaben

Les films et le succès inattendu de la France

Si ce n’était pas une énorme surprise de découvrir le gagnant du meilleur film étranger (Elle, France), ce l’était lorsque Isabelle Huppert a été sacrée meilleure actrice pour un film dramatique. Huppert qui s’illustre dans Elle, un film du réalisateur Paul Verhoeven, était en larme lorsqu’elle a accepté ce prix. Un véritable honneur pour la dame!

Casey Affleck a reçu le prix du meilleur acteur dans un film dramatique pour Manchester by the sea. Il peut enfin définitivement sortir de l’ombre de son frère Ben! Le meilleur film dramatique est Moonlight, l’adaptation cinématographique de  Black Boys Look Blue, la pièce de Tarell Alvin McCraney. Personne n’a été surpris d’apprendre que le titre du meilleur film d’animation est allé à Zootopia, un grand favori depuis sa sortie en salle. Finalement, mais non les moindres, Viola Davis a reçu le prix de meilleure actrice dans un second rôle pour Fences et Aaron Taylor-Johnson s’est illustré comme meilleur acteur dans un second rôle pour le film Nocturnal animals.

 Le courage de Meryl Streep

Plusieurs personnalités ont offert des discours touchants et engagés pendant la soirée, mais celui de Meryl Streep est probablement celui qui a eu le plus d’impact. Malgré son extinction de voix, la récipiendaire du prix Cecil B. DeMille, n’avait pas la langue dans sa poche concernant l’industrie du film, l’industrie de la presse écrite et la politique américaine actuelle. Malgré les critiques et les divergences d’opinions qui enflamment la toile, il faut se rappeler que cette illustre femme lançait surtout un message d’espoir et d’amour. C’était un moment franchement émotif, inspirant et authentique.

J’ai particulièrement craqué pour :

– Le baiser passionné entre Ryan Reynolds et Andrew Garfield
– Les magnifiques mots de Viola Davis envers Meryl Streep
– La robe de Lily Collins
– Le discours de Meryl Streep
– L’apparition de Tina Fey dans la vidéo d’introduction du gala.
– La vidéo d’introduction du gala (voir notre vidéobuzz sur le sujet)

Texte révisé par : Matthy Laroche

Vous pourriez aussi aimer...