GMC présente Le Groulx Luxe, c’est n’importe quoi !

Marathon 24h du Groulx Luxe

 

© Philippe Le Bourdais /Grand Montréal Comique

Par: Ariane Coutu-Perrault 

Nombreux sont ceux et celles qui se rappellent de l’émission Le Groulx Luxe, c’est n’importe quoi!, de Patrick Groulx à ses débuts, plusieurs l’ont également découvert ainsi. Cette année, l’émission qui n’a été en ondes que deux saisons à Musique plus fêtait ses 15 ans. Patrick Groulx,étant grandement impliqué dans le Grand Montréal Comique, a décidé de faire, dans le cadre du festival, un marathon de 24h à L’Olympia comportant des rediffusions des émissions, des moments inédits et également l’enregistrement d’un Podcast en Facebook live avec Patrick Groulx, Jean Fournier, Rafaël Ouellet et Sylvie Anne Groulx qui ont fait partie de ce projet surréel. Lors de l’événement, animé par Jay Du Temple,l’équipe du Groulx Luxe se remémorait des moments forts de l’émission, expliquait le processus de brainstorm et de création et offrait des anecdotes exclusives aux personnes présentes à L’Olympia.

© Philippe Le Bourdais /Grand Montréal Comique

Plusieurs invités se sont joints à la troupe, tels que Matthieu Pepper, Katherine Levac, Sam Breton et Fred Bastien. Les invités, qui ont tous été de grands fans de cette émission, ont témoigné de l’importance que le Groulx Luxe a eue sur leur vie d’ado, mais aussi sur leur avenir en tant qu’humoriste et Youtubeur. Patrick Groulx, malgré ce que l’on pouvait penser en le voyant dans cette émission, est un homme généreux au cœur tendre. Il brillait devant les gens réunis pour célébrer cette réussite, et était honnêtement ému. Il salue l’audace des jeunes humoristes qu’il admire et qui lui rappelle son jeune temps. Il fait d’ailleurs le parallèle de cette soirée avec la fameuse marche Montréal-Québec qui était couronnée par un rassemblement de câlins. Dans les deux cas, il ne savait pas si ça allait fonctionner, mais il voulait le faire quand même sans se soucier du succès de la chose. Vu la longue durée de ce spectacle spécial, l’entrée était gratuite, ce qui permettait aux gens d’arriver quand bon leur semblait. C’était une idée audacieuse qui a fait place à de beaux moments.

Texte révisé par : Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...