Gala SOCAN : Célébration de la chanson

Hommage aux plumes et aux mélodies d’ici

IMG_2490

©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Par Mélissa Thibodeau

Le Métropolis était sur son 36 lundi alors qu’avait lieu la 26e edition du Gala de la SOCAN. C’était la première fois que cet événement avait lieu dans cette réputée salle montréalaise. Plusieurs prix y ont été remis, dont le tout nouveau Prix Empreinte culturelle remis à Gilles Vigneault pour sa célèbre Gens du pays. Quoique le déroulement ait eu quelques longueurs, le gala a été animé avec brio par Dumas, lui-même auteur-compositeur-interprète primé lors de la soirée. Alex Nevsky, Vincent Vallières, Marie-Mai, Karim Ouellet et Alexandre Poulin font également partie de ceux qui ont été recompensés.

Le Gala de la SOCAN de Montréal vise à souligner les réussites de plus de 25 000 membres de l’organisation au Québec et, tout au long de cette soirée, leur remettre une cinquantaine de prix dans 21 catégories.

IMG_2484

La soirée avait commencé tôt alors qu’on avait déroulé le tapis rouge pour les artistes honorés ainsi que les artistes en performance. Tour à tour, on les a vus défiler vêtus de chics fringues. S’en est suivi le cocktail dinatoire lors duquel ma collègue photographe Véronique et moi avons pu apprécier le bar à sushis et les nombreuses offrandes de tartares qui sont passées devant nous. Fallait bien souper après tout, la soirée devait se terminer à 22 h 30. Mais bon, revenons à nos moutons…

La partie « spectacle » de la soirée a pris un peu de retard, mais on a pris soin de commencer avec un bang. Afin de souligner l’entrée de 11 chansons dans le panthéon canadien des classiques de la SOCAN, c’est-à-dire des titres qui ont joué plus de 25 000 fois dans les radios, des artistes bien actuels ont préparé un medley de ces pièces qui nous ont bien marquées. Ainsi, Alexandre Désilets a livré un Je danse dans ma tête mis à jour tout en rendant bien hommage à l’originale, écrite par Luc Plamondon et Romano Musumarra et popularisée par notre Céline nationale. Dumas a gardé une attitude 80s avec Le Privé de Michel Rivard et Marie Bernard. J’ai eu l’occasion de découvrir la jolie voix de La Bronze qui a repris La Villa de Ferdinando Marcos sur la mer de Daniel LavoieMarie-Mai nous a offert un Seigneur de Kevin Parent bien senti. Les Soeurs Boulay nous ont joliement interprété L’Amour existe encore (Luc Plamondon/Richard Cocciante). Le medley s’est terminé avec la percutante Les bombes de Michel Pagliaro,interprétée par tout le groupe.

IMG_2743

Parmi les gens honorés en soirée, soulignons Kevin Parent, dont cinq extraits de l’album qui l’a fait connaître, Pigeon d’argile, sont maintenant des classiques de la SOCAN. Soulignons que, depuis sa sortie en 1995, Pigeon d’argile s’est vendu à plus de 400 000 exemplaires. Kevin Parent n’était pas peu fier de cette reconnaissance : « J’ai l’impression de retrouver de bons vieux chums », m’avait-il avoué en début de soirée.

Lorsque Michel Pagliaro a été appelé à accueillir son prix sur la scène, il a été accueilli avec une ovation debout. Dans son discours de remerciement, Pagliaro a souligné que, malgré le fait que cette chanson ait été écrite en 1984, les paroles sont malheureusement toujours d’actualité. Daniel Lavoie a également fait un message à saveur politique en disant que si sa chanson La Villa de Ferdinando Marcos sur la mer, sortie en 1985, avait un couplet sur Marcos, Bébé Doc Duvalier et Reagan, peut-être que en 2015, il faudrait ajouter un couplet sur Harper. Cette affirmation a su attirer les applaudissements de la salle.

IMG_2818

On a eu droit à d’autres très belles performances musicales, dont celle du très talentueux Antoine Corriveau dont le grain de voix n’est pas sans nous rappeler celui de Daniel Lavoie. Pour essayer de faire bouger un peu la salle, on a fait appel aux talents de remixeurs du très divertissant Sash’u qui nous a offert ses propres versions de pièces de Kaytranada, Eman & Vlooper et Milk & Bone qui ont respectivement reçu les prix SOCAN pour musique électronique, musique urbaine et Révélation.

Plus tard en soirée, afin de rendre hommage à Donald Tarlton pour sa contribution à l’industrie musicale québécoise et canadienne, Sass Jordan a offert une performance rock qui a touché la corde nostalgique de plusieurs. Le Sunglasses at Night interprété par elle et Dumas était amusant et a su réveiller un peu l’auditoire qui commençait à être moins attentif et plus bruyant.

IMG_2916

Et, pour conclure le tout, il y a eu remise du prix Empreinte culturelle décerné à Gilles Vigneault pour la chanson Gens du pays. Sa fille Jessica Vigneault ainsi que le chanteur des Cowboys Fringants, Karl Tremblay, ont repris ce classique avec amour. M. Vigneault a été accueilli avec une ovation debout, bien sûr. Après un court discours de remerciement, il a offert ma citation préférée de la soirée. Après avoir observé son trophée orné de cinq crotales de bronze de marque SABIAN accordés pour jouer les cinq premières notes de Gens du pays, il a déclaré : « Chaque note de ces médailles peuvent un jour être arrangée autrement. C’est excitant. » En effet.

LISTE PARTIELLE DES PRIX

Prix Empreinte culturelle : Gens du pays – Gilles Vigneault/Gaston Rochon
Auteur-compositeur de l’année : Alex Nevsky
Prix International : Arcade Fire
Prix Hommage : Donald Tarlton
Prix Excellence : Pierre Létourneau

Chansons populaires francophone

Les coloriés – Alex Nevsky/Gabriel Gratton
Notre amour – Alex Nevsky/Gabriel Gratton/Mathieu Laliberté
Mécaniques générales – Patrice Michaud
Rien ne sert de courir – Karim Ouellet/Claude Bégin
Sans regret – Dumas/Jonathan Dauphinais/Brigitte Boisjoli
Loin – Vincent Vallières
L’amour c’est pas pour les peureux – Vincent Vallières
Comme des enfants en cavale – Alexandre Poulin
Jamais trop tard – Marie-Mai/Fred St-Gelais
Goodbye Girl – Jérôme Couture/Marc Dupré/Nelson Minville

Pour consulter la liste complète, cliquez ici.

IMG_2732

À propos de la SOCAN
La SOCAN est une organisation sans but lucratif représentant les droits d’exécution de plus de quatre millions de créateurs et d’éditeurs de musique au pays et à travers le monde. Elle perçoit des droits de licence de plus de 125 000 entreprises au pays et distribue ces redevances à plus de 130 000 de ses membres au Canada. La SOCAN distribue également à ses membres les redevances qu’elle reçoit des organisations affiliées internationales pour l’utilisation de leur musique à travers le monde.

Crédit photo: ©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...