Les gagnants : Les Olivier 2014

Une industrie en pleine santé

IMG_0906

©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Par Maxime D.-Pomerleau

Après un tapis rouge venteux et quelques selfies dignes de ce nom, François Morency a ouvert la 16e soirée des Olivier sur un numéro de stand up efficace; un retour rythmé sur l’actualité dans l’industrie de l’humour de la dernière année, qui dressait la table pour la soirée à venir. Animateur d’expérience, c’était la première fois que Morency était à la barre du gala Les Olivier, qu’il a su admirablement bien diriger. Chapeau pour l’entrée en la matière rappelant que les vidéos de chats battent tous les records de clics aux côtés des capsules web humoristiques; après quelques minutes de gala, on avait déjà droit à une vidéo de François déguisé en requin sur une balayeuse. Ça commençait fort !

C’est Louis-José Houde, avec son veston de mini-putt, qui s’est présenté le premier sur scène pour recevoir l’Olivier du Spectacle d’humour le plus populaire avec Les heures verticales. Le prix était présenté par notre faux joueur de hockey préféré Patrice Lemieux. Il s’est dit en faveur d’une compétition saine, respectueuse des collègues dans la salle, du public et du privilège d’être sur scène. Cela le pousse à performer et donner toujours le meilleur de lui-même. Grâce à lui on sait maintenant que son gérant a conclu sa famille cette semaine !

IMG_0874

On a ensuite eu droit à une excellente présentation de François Létourneau pour remettre le prix Auteur de l’année, très justifié quand on pense à la puissance des textes de Série Noire et à la mise en abîme du travail d’auteur au cœur de l’intrigue. L’honneur est rétabli pour la série qui s’est fait pas mal ramassée au dernier gala Artis, malgré un succès critique et populaire affirmé. André Sauvé s’est vu décerner ce prix pour son spectacle Être.

L’humoriste a aussi reçu les Olivier Mise en scène et Spectacle d’humour de l’année, lui permettant d’étaler ses remerciements éclatés sur toute la soirée. Le personnage mystique a entre autre souligné l’immense apport de sa complice Josée Fortier au spectacle, considérée par plusieurs comme un pilier de la mise en scène dans l’industrie.

IMG_0884

Jonathan Roberge a quant à lui remporté l’Olivier de Meilleure capsule humoristique dans un nouveau média pour son attachante série Fiston.  C’est un prix amplement mérité pour l’auteur et humoriste qui a profité de la tribune pour annoncer une 5e saison de Fiston. Son concept a d’ailleurs été utilisé pour illustrer de brillante façon à quoi servait la mise en scène dans un spectacle d’humour.

Puis ce fut au tour de François Bellefeuille de récolter son seul Olivier de la soirée, Numéro d’humour de l’année pour Les Journées de fête, présenté originalement dans le gala Juste pour rire de Laurent Paquin. Le public a eu droit à des remerciements aussi absurdes que le coloré personnage. Belle reconnaissance de l’industrie pour cet artiste hors des castings habituels d’humoristes.

Le convoité prix Découverte de l’année a été décerné à Simon Leblanc, humoriste qui parle aigu, tout juste après une vidéo à la Hunger Games présentant les humoristes de la relève. Un beau prix pour une carrière extrêmement prometteuse. Avec la visibilité que l’Olivier apporte, la plupart des lauréats de cette catégorie réussissent à produire leur premier one man show dans l’année qui suit. Si ses remerciements éclatés et révélateurs ne vous ont pas donné le goût de découvrir cet humoriste raconteur hors pair, on ne peut rien faire pour vous !

IMG_0846

Les Olivier Série humoristique et Spécial humoristique à la télévision ont été remportés par Infoman, grâce à qui le public peut, depuis trois ans, remettre l’Olivier Comique malgré lui. Cette année c’est le maire Régis Labaume qui remporte la palme avec sa conférence de presse pizza qui a ébranlé le monde des communications en 2013.

Le prix Comédie à la télévision a été remis à l’originale émission Les Pêcheurs (Martin Petit a d’ailleurs travaillé avec Claude Meunier pour développer la série). L’humoriste a partagé le prix avec ses 26 covedettes, en plus de dédier l’Olivier aux résidents près de son chalet en Estrie, qui ont toujours été conciliants lors des tournages.

La légende vivante Gilles Latulippe a rendu hommage à Olivier Guimond, qui aurait eu 100 ans cette année. Après 65 ans de métier, l’homme monte encore sur scène 100 soirs par année pour faire rire le monde. Bien que le segment ait été un peu décousu, les anecdotes de Latulippe ont su faire rire la salle. On profite trop rarement de moments comme ceux-là où on peut voir à l’œuvre des vétérans de l’industrie. Il était présent pour remettre le dernier prix de la soirée. En nomination « parmi toutes ces grandes superstars de l’humour québécois comme Louis-José Houde… » Sugar Sammy s’est vu décerner pour une seconde fois l’Olivier Humoriste de l’année. Il faut l’avouer, ses remerciements sont un numéro d’humour en soi !

En général ce 16e gala Les Olivier a gardé un bon rythme, nous a offert des présentations mordantes où l’on n’avait pas peur d’écorcher quelques personnes au passage et le casting pour les animations fonctionnait. Que ce soit pour les Véro & Véro (Billy Tellier et Philippe Laprise), Virginie Fortin & Mariana Mazza, Dominic Paquet & Anaïs Favron ou Vallières (Vincent) & Vallières (Morency), on a choisi des duos dont la complicité sur scène n’est plus à prouver.

IMG_0839

Même avec quelques numéros grinçant dont celui de Guy Nantel ou le segment longuet des Denis Drolet, le gala n’a causé pratiquement aucun malaise non calculé, ce qui n’est pas peu dire dans de telles circonstances ! Passés maîtres dans l’art de puncher, tous les artistes qui sont montés sur scène ont offert de bonnes performances, tant par leurs animations que leurs remerciements ! La soirée fut diversifiée, ne se contentant pas de récompenser un seul humoriste qui aurait raflé la moitié des prix, comme c’est souvent le cas dans ce type de gala.

Soulignons l’animation de François Morency, qui, en plus de livrer des bons textes, a démontré sa grande classe à plusieurs reprises en saluant les 23 années de carrière des Chick’n Swell et en prenant la peine de remercier les techniciens de Radio-Canada pour leur compétence et leur solidarité. Franchement l’un des meilleurs galas de la saison. Pour la liste complète des lauréats et voir François Morency imiter un chat déguisé en requin sur une balayeuse, c’est Ici.

Crédit photos ©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Écrit par

Geekette de la musique de champ gauche, passionnée de culture et de médias, animatrice radio, artiste en performance et petite voyageuse. Doyenne des collaboratrices de MatTv.ca!

Vous pourriez aussi aimer...