Gala de l’ADISQ 2014 – Photos & Vidéo

Place à la relève!

IMG_5564

©Véronyc Vachon et RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Par Maxime D.-Pomerleau

C’est Lisa Leblanc qui a lancé les festivités du Gala de l’ADISQ 2014 avec sa pièce Du duvet dans les poches, rapidement rejointe par Brigitte Boisjoli, Patrice Michaud et finalement Alex Nevsky, à qui revenait l’honneur de clôturer le numéro d’ouverture. Le medley et la guitare-piano de Louis-José Houde amenaient un vent de fraîcheur sur scène et ce ne serait pas la seule fois qu’on verrait ces artistes dans la soirée! En effet, rarement aura-t-on fait autant de place à la relève dans un gala dit « mainstream ».

Prenant plusieurs images pour illustrer la place de la musique dans nos vies quotidiennes, Louis-José y est allé d’allusions à la médecine, de conseils judicieux aux participants de La Voix, d’un clin d’oeil cocasse aux Jeux Paralympiques et d’une juste comparaison avec son milieu : « L’humour rentre dans le salon mais la musique rentre dans la chambre à coucher ». Le ton était donné pour la soirée!

C’est à Louis-Jean Cormier que revenait l’honneur de présenter le premier prix de la soirée, Album de l’année – Adulte contemporain ou, comme il l’a rebaptisée, la « catégorie d’appellation non contrôlée de musique qui sert à divertir le baby boomer d’âge moyen ». C’est Serge Fiori qui s’est vu remettre le Félix pour son disque homonyme sorti à l’aube de ses 40 ans de carrière. L’artiste a aussi remporté les prix de Réalisateur de l’année et Album de l’année – Meilleur vendeur au Gala de l’Industrie.

IMG_5503

Le deuxième prix de la soirée a été remis à Patrice Michaud pour Album folk de l’année pour Le feu de chaque jour, album aux élans country et classique rock. Avec sa voix chaleureuse, son charisme et ses Mécaniques générales, tout peut lui réussir! René-Richard Cyr et la troupe du Chant de Sainte Carmen de la Main ont quant à eux mis la main sur le Félix du Spectacle de l’année – Interprète, un deuxième trophée après avoir remporté la Bande sonore originale à l’Autre Gala.

Klô Pelgag est le parfait exemple de la mouvance qu’est en train de prendre le Gala de l’ADISQ. Alors que sa musique poético-éclatée trouve peu de place dans les programmations des grandes chaînes de radio, elle s’est vue décerner le Félix de Révélation de l’année, gage d’un agenda rempli pour les prochains mois! Elle était aussi nommée dans la catégorie Auteur ou compositeur de l’année, d’où le brillant Philippe B est sorti gagnant. Son disque Ornithologie, la nuit révèle de puissantes images sur des mélodies simples qui invitent à l’introspection. Un grand cru 2014.

Soulignons la prestation des nommés de la catégorie Révélation avec Émile Proulx-Cloutier, Klô Pelgag, Sally Folk, Les Hay Babies et Valérie Carpentier. L’an dernier l’initiative avait porté fruit et permis à plusieurs artistes de se faire connaître du grand public québécois et cette année ne devrait pas faire exception. Se démarquant dans des styles très différents, ils nous ont confirmé que la musique francophone est en bonne santé, riche et expressive.

IMG_5557

Les règles pour déterminer les lauréats dans les catégories Interprète féminine et masculine de l’année, Groupe de l’année et Chanson populaire de l’année ont changé et on l’a constaté avec les résultats moins prévisibles que les années précédentes. Les votes sont maintenant partagés 50/50 entre le public et les membres de l’Académie.

Les Sœurs Boulay ont donc remporté le Félix Groupe de l’année, elles qui montaient les marches à pareille date l’an passé pour récupérer le prix Révélation de l’année. Que de chemin parcouru depuis! Ça mérite un shooter de fort les filles! Sans grande surprise, Marie-Mai remporte pour une quatrième année le Félix Interprète féminine de l’année, preuve que la relation qu’elle a bâtie avec ses fans au fil des années continue de la maintenir au sommet.

La sensation Alex Nevsky a fait un tour du chapeau en mettant la main sur trois prestigieux prix soient celui d’Album de l’année – Pop, Interprète masculin de l’année et Chanson populaire de l’année pour On leur a fait croire, vers d’oreille ravageur. Le visage de la musique populaire change au Québec et pour le mieux! On accueille à bras ouverts la diversité d’artistes qui colorent les ondes et s’illustrent en émergeant du milieu indépendant.

IMG_9476

Du côté des performances, soulignons le duo improbable entre Koriass et Angèle Dubeau, qui a donné lieu au moment le plus fort du Gala. Une force d’interprétation et une orchestration qui donnaient la chair de poule. L’an dernier, Marie-Mai avait partagé la scène avec Boogat, donnant aussi lieu à une rencontre musicale époustouflante. Décidément, l’ADISQ est récompensée pour ses prises de risques. Vincent Vallières a revisité son succès L’amour c’est pas pour les peureux avec l’aide de Misteur Valaire alors que le numéro de Half Moon Run, groupe montréalais reconnu internationalement, nous a offert Call Me in the Afternoon sur un plateau d’argent. Maintenant qu’on fait une plus grande place aux performances anglophones dans le Gala de l’ADISQ, pourrait-on y voir naître une catégorie Révélation de l’année anglophone?

Finalement, qui de mieux placé qu’un monument pour introniser un autre monument au temple de la renommée de la musique québécoise? Il n’y avait pas meilleur choix que Ginette Reno pour accueillir Michel Louvain sur scène dimanche dernier. Après 57 ans de carrière, le gentleman de la chanson recevait son Félix Hommage. De ce fait, Ginette Reno a fait la passation officielle des pouvoirs : aux prochaines séries éliminatoires, c’est Michel Louvain qui doit chanter l’hymne national au Centre Bell! Trois belles voix du Québec, Maxime Landry, Jean-François Breau et Mario Pelchat, ont rendu hommage à cet homme plus grand que nature dans un superbe medley de ses meilleurs succès.

IMG_9216

Critiquée pour son manque d’ouverture ces dernières années, l’Académie a su se mettre au diapason de la diversité musicale québécoise et la recette gagnante a eu son effet : une animation menée de main de fer par Louis-José Houde et des prestations audacieuses ont ramené une partie de l’auditoire qui avait largué le Gala de l’ADISQ devant leur écran. Une 36e édition haute en émotions qui en aura surpris plus d’un!

#ADISQ

Visionnez maintenant notre spécial ADISQ 2014 tourné sur le tapis rouge et en salle de presse!

 Notre animateur est habillé par la boutique Évolution Homme du 1381 Ste-Catherine Est.

Un très grand MERCI à la compagnie CM Limousine pour le transport en limousine.

Crédit photo: ©Véronyc Vachon et RenaudVinet-Houle/MatTv.ca /MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...