02

Gabrielle Goulet et Les Respectables aux Francos

Comment bien entamer la soirée

12

© Maryse Phaneuf /MatTv.ca

Par : Mathias Chevalier

À l’occasion de la quatrième soirée des Francofolies, lundi dernier, les festivaliers ont pu (re)découvrir des artistes dont l’influence, à défaut d’être majeure dans le milieu de la musique, n’en est pas moins notoire : Gabrielle Goulet, qui a fait ses preuves sur la scène Hydro-Québec, et Les Respectables, qui ont enflammé la scène Loto-Québec. 

L’enchaînement de ces deux concerts, très différents en terme de style musical et de jeu de scène, a permis de préparer le terrain en attendant Kevin Parent, dont la prestation était prévue pour 21 h à la scène Bell.

Gabrielle Goulet, étoile montante de la chanson québécoise, s’est montrée à la hauteur de sa réputation en livrant un spectacle de qualité sur la scène Hydro-Québec. Quelque peu intimidée par la foule, elle n’a pas cherché à cacher sa nervosité; au contraire, elle s’en est servie comme d’un prétexte pour dialoguer avec son public.

Avant toute chose, elle a tenu à rappeler que c’était son premier « vrai » concert aux Francofolies. En effet, elle n’y avait pas mis les pieds depuis 2012, l’année de sa participation à l’émission JAM qui lui avait permis de jouer quelques chansons sur la scène Loto-Québec.

La plupart des spectateurs, à l’image de la chanteuse, était d’origine ontarienne. Les autres ont découvert le show par hasard et s’y sont éternisés, car l’ambiance était au beau fixe. Avec ses rythmes punchés et ses paroles grand public, les chansons de Gabrielle pouvaient faire penser aux tubes de grands musiciens folk/indie comme KT Tunstall ou encore Pete Doherty.

Du bon rock sur la scène Loto-Québec

9

La réputation du groupe Les Respectables, par contre, n’est plus à refaire. Après leur formation en 1992, il a fallu attendre sept ans avant la sortie de leur premier album francophone, dont ils ont tenu à rejouer les plus grands tubes : à commencer par Tequila Mariasuivi de Plaisir.

Par volonté d’éclectisme (ou peut-être juste pour détendre l’atmosphère?), « The Respects » ont présenté un répertoire très large, allant du folk-rock au reggae burlesque. On a pu notamment écouter leur célèbre L’argent fait le bonheur en début de concert, qui figure également sur le programme de leur tournée du 25e anniversaire, entamée en 2017.

Le public, lui aussi, était très varié. Il regroupait toutes les générations, toutes les classes socioéconomiques. Tout le monde était réuni pour profiter de cette atmosphère festive et sans excès (les premières bières de la soirée commençaient tout juste à circuler) avant de migrer vers la scène Bell pour le concert de 21 h.

Crédit photo : Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...