Francos 2019: Spectacle anniversaire de Secondaire et Cégeps en spectacle

Une expérience inoubliable pour une belle relève 

© Auréa Gamboa /MatTv.ca

Par : 

Le rideau tombe doucement sur cette dernière soirée des Francos 2019. Avant de s’échoir sur cette année bien remplie, il nous laisse la chance de voir les prestations multiples qui soulignent les 25 ans de Secondaire en spectacle ainsi que les 40 ans de Cégeps en spectacle.

Le parterre de La Scène Loto Québec était bien rempli pour accueillir la relève de ces deux concours des arts de la scènes. Chaque année, de nombreux artistes de la relève tant au niveau du secondaire qu’au cégeps, présentent des numéros qui rejoignent le chant, la danse, la musique, les arts oratoires, l’humour et tout autre style d’art. Il s’agit d’un beau tremplin qui, outre les spectacles, apporte autant sur l’estime de ces jeunes, fait rayonner la culture française et fait vivre des moments inoubliables à cette relève.

Dès le premier coup de guitare, la foule s’est levée pour ne jamais se rasseoir. Elle est restée debout tout au long de la soirée pour danser, chanter, être étonnée de cette belle relève et pour saluer le passage d’artistes qui ont aussi, jadis, foulés les planches de ces deux concours iconiques au Québec.

C’est un Vincent Vallières généreux qui préside la soirée et qui compte sur l’auditoire pour faire de ce jour le plus beau jour dans la vie de Vicky Paquet, William Beauchamps, Vivianne Ouellette, Éléonore Crépin, Samantha Hamel et Loriane Costantino. Ces jeunes lauréats ont rejoint Patrice Michaud, Émile Bilodeau, Les Soeurs Boulay et Ingrid St-Pierre pour une soirée bien relevée.

Le spectacle débute sous des prestations de Vincent Vallières qui donne le ton à la soirée. Ok on part, et Café Lézard. C’est avec nostalgie qu’il nous ramène en 1995, un 30 cotobre où il s’inscrit à Cégeps en spectacle à Sherbrooke. « Là où, oui, ça devient possible. » S’ensuit une remarquable performance auprès de Patrice Michaud:  Je pars à pieds. Patrice Michaud reprend, seul, Cherry Blossom. Sa fougue donnant de l’énergie à la foule.

Les Soeurs Boulay quant à elles ont entonnée Cul de sac.  Elles conseillent, de façon amusée, aux parents d’enfants qui fouleront les planches de secondaire ou cégeps en spectacle de « faire confiance à vos enfants. Ils peuvent se rendre loin ».  Puis, une nouvelle chanson pour le duo: Je rêve

Vicky Paquet, accompagnée de sa guitare ficelée, telle une chaussure d’espadrille, et vocalement par Les Soeurs Boulay a prit part au spectacle avec une composition admirable: Neptune.

À son tour, Vicky Paquet a accompagnée Vincent Vallières sur Bord en bord avant de céder la place au trio du Collège Regina Assumpta : Éléonore Crépin, Samatha Hamel et Loriane Constantino qui, deux jours auparavant terminaient le secondaire.  C’est avec la pièce La fièvre des fleurs de Klô Pelgag qu’elles ont conquis autant vocalement, que musicalement le public.

Ingrid St-Pierre devant ses notes noires et blanches nous a chanté Tokyo tout en douceur avec la voix angélique d’Éléonore Crépin. Un moment de symbiose entre les deux artistes. S’est ensuite suivi un moment remplie d’énergie entre Ingrid St-Pierre et Stéphanie Boulay interprétant: Sorbet collant.

En attendant le soleil précèdera la performance de William Beauchamps avec Ça va, c’est chill.  Celui qui nous confie jouer pour la première fois avec un groupe.

Émile Bilodeau, l’enfant chéri des Francos, a soulevé la foule avec Ça va. C’est en voulant souligner l’anniversaire de son père, toujours présent pour lui qu’il s’est vu souligner à son tour son anniversaire qui sera célébré fin juin.

À hauteur d’hommes, sera suivi de Lili vocalement accompagné par Ingrid St-Pierre et par une impressionnante composition d’un duo de violon de la part de Samantha Hamel et Loriane Constantino.

Vivianne Ouellet a brillamment adapté à sa façon Paradis City de Jean Leloup. S’accompagnant au piano, elle a surpris son auditoire par sa performance.

Les Soeurs Boulay se sont réappropriées la scène avec Fais-moi un show de boucane pour nous introduire à la dernière partie du spectacle. Accompagné de Vivianne Ouellet et Vicky Paquet, Émile Bilodeau nous ont transporté avec son dernier titre paru: Candy. 

Kamikaze est venu explosé la scène.  Un duo entre Patrice Michaud et William Beauchamps. L’assistance réjouie d’entendre l’artiste suggéré de se refaire un tel spectacle à chaque années.  « Autant la foule que nous en backstage, on est bien excités ».

Avec Le temps passe, la finale prend des tournures de party où ça danse et chante sans aucune retenue autant sur scène que sur le parterre de la Scène Loto-Québec. Les sourires sur le visage de cette belle relève donne raison à Patrice Michaud. Pour ces jeunes, côtoyer les GRANDS qui ont aussi passer par là est assurément une belle invitation. Un rappel de Vincent Vallières avec On va s’aimer encore laissant valser, s’entrelacer la foule qui en redemandait encore et encore.

Crédit photos © Auréa Gamboa /MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...