fierte_montreal_2017_fierteMTL_Mattv11-aout-2017_00016-900x600

Fierté Montréal : un grand party d’ouverture

Montréal fête la différence

fierte_montreal_2017_fierteMTL_Mattv11-aout-2017_00015-900x600

                                                                                                            ©Stéphane Couturier – photoclic/MatTv.ca

Par : Alizée Calza

« Ceux qui chantent et qui dansent ont toujours raison », c’est sur cette phrase que le talentueux Gregory Charles a ouvert la première soirée de la dixième édition du Festival Fierté Montréal, au Parc des Faubourgs vendredi soir.

L’animateur-chanteur s’est ensuite lancé dans un medley rock qui mélangeait les gros hits des dernières années. Passant de 1990 de Jean Leloup à The final Countdown du groupe Europe, sans oublier le légendaire YMCA de Village People, Gregory Charles a donné le ton de la soirée : la fête de la diversité.

Nombreux étaient ceux qui avaient fait le déplacement pour voir les quatorze artistes invités chanter pour une cause qui leur tenaient à cœur : la diversité sexuelle et la pluralité des genres.

fierte_montreal_2017_fierteMTL_Mattv11-aout-2017_00027-900x600

 

Pour souligner le thème de la diversité, le panel d’artistes présents était très hétéroclite. La scène a accueilli des musiciens jeunes et en devenir comme Matt Holubowski et des moins jeunes qui ont déjà des années d’expérience derrière la cravate comme Dan Bigras.

Sur scène, se côtoyaient également plusieurs langues et nationalités. En plus de l’anglais et du français, l’artiste autochtone Elisapie Isaac a interprété une chanson sur son village Salluit dans sa langue d’origine.

Si certains ont fait des reprises comme Martha Wainwright qui a interprété Quand reviendras-tu ? de Barbara, la plupart des artistes invités comme Karim Ouellet, Pascale Picard, Mara Tremblay et Damien Robitaille ont interprété leurs titres les plus célèbres. Ainsi, Patrice Michaud n’a pas oublié de jouer Mécaniques générales, au plus grand plaisir du public.

fierte_montreal_2017_fierteMTL_Mattv11-aout-2017_00013

 

L’artiste la plus remarquée de la soirée est certainement Marie-Mai, qui a profité de sa dernière chanson, Indivisible, pour se mêler à la foule, danser et chanter au milieu de ses admirateurs ravis. On se souviendra aussi de son discours sur la diversité sexuelle qui s’est terminé par une phrase à retenir : « Que la différence devienne le nouveau normal en 2017 ».

Cependant, la soirée a fini par s’éterniser. Si les discours sur la diversité et les longs medleys de Gregory Charles ont suscité de nombreux applaudissements au début, la répétition a fini par les rendre lassants. Chaque artiste voulait dire son mot sur la cause qu’il soutenait, mais après 2h30 de show, le public, bien que touché de près par la diversité sexuelle, était moins enclin à écouter.

©Stéphane Couturier – photoclic/MatTv.ca

Texte révisé par : Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...